La Halle de la Machine: au pays du rêve éveillé

Me voilà de retour à Toulouse après 2 ans d’absence. Entre temps, beaucoup de choses ont changé. Si j’ai eu plaisir à revoir les indétrônables (Saint Sernin, le Dôme de la Grave, le Musée Saint Raymond …), j’ai hâte de découvrir les nouveautés et notamment La Halle de la Machine qui s’est installée dans la ville rose pendant mon absence! Aussitôt dit, aussitôt fait et à l’invitation de Cyrielle, je prends le bus direction la Halle !

Un créateur à l’imagination débordante

Je connaissais déjà François Delarozière, le Papa des Machines de l’Île de Nantes. Conquise par les créations extraordinaires de cet inventeur génial, je suivais son agenda culturel avec attention. C’est ainsi que j’ai entendu parler de l’installation du Minotaure et de la Halle des Machines à Toulouse. A l’époque je ne pouvais pas faire le déplacement pour la cérémonie d’ouverture (mais en voyant les photos, je l’ai tellement regretté). Quelques mois plus tard, l’occasion s’est enfin présentée. Mais attention: si l’univers reste le même, la Halle des Machines et l’île de Nantes sont quand même bien différentes.

le manège du carré sénart

Des machines de spectacle

Ce qui marque d’entrée la différence, ce sont les machines présentées: à Nantes, ce sont des machines prévues pour le musée, plus petites, des prototypes … A Toulouse, accueillis par la gigantesque araignée, on comprend vite qu’ici, les Machines partent en tournée. Servant dans les spectacles de la Compagnie à travers le monde, elles sont beaucoup plus imposantes. Pour moi, l’araignée sert de mètre étalon: en effet, il y en a aussi une à Nantes mais loin d’être aussi grosse!

Aujourd’hui, je vois les deux grosses araignées, plusieurs maquettes, une soufflerie, des machines de fête foraine, un banquet mécanique … Mais demain, tout peu changer si l’on a besoin de certaines machines pour un spectacle.  Les machines que je vois proviennent des spectacles: La fête Foraine et Le Dîner des Petites Mécaniques. J’aime particulièrement ce dernier: tout y est mécanisé! Il y a un verseur à eau, à vin, une catapulte à pain… Celle-là, j’avoue que j’aimerais beaucoup la voir en fonctionnement!

Autre différence notable avec l’île de Nantes: ici, pas d’atelier! Tout est fabriqué à Nantes et apporté ensuite. Au premier, une salle de projection remplace le balcon au-dessus de l’atelier et nous permet d’entrer dans les coulisses du montage des spectacles. (Calendrier des projections à consulter à l’entrée.)

Symphonie créative

La Symphonie Mécanique occupe le fond de la salle. Il s’agit d’une foule d’instruments (réels ou fabriqués de toutes pièces) détournés pour faire d’autres sons. Ces machines, créées à partir de matériaux de récup’ peuvent même jouer en concert avec de vrais musiciens. Leurs fonctionnements ingénieux sont explicités par des Machinistes passionnés et passionnants. Ils les activent une à une pour notre plus grand plaisir!

Le plus intriguant pour moi est cet immense container placé au milieu de la Symphonie mais je n’en découvrirai le fonctionnement qu’ à la toute fin ! Je vous laisse la surprise!

Le rideau se soulève …

Enfin, il y a une partie que j’aime tout particulièrement à la Halle des Machines, c’est la partie Projets. Ce qui aurait pu être, ce qui pourra être et ce qui sera bientôt: je trouve ça passionnant. J’ai regardé avec beaucoup d’intérêt certains projets de machines qui ont été réalisées en maquettes mais qui n’ont finalement pas abouti. J’ai particulièrement aimé le Centaure avec son château sur le dos, très Miyazaki.

Vous ne vous y imaginez pas vous, vous promenant à bord de ce château?

Pour rester dans les livres/films, j’ai croisé un ours de bois qui m’a fort rappelé les habitants du Svalbard dans Les Royaumes du Nord de Philip Pullman. Pas vous?  (Il faut dire que j’ai écrit mon mémoire de Master sur cette série  donc j’ai tendance à voir son univers partout 🙂 )

Il y avait également la maquette d’un varan, très beau projet en cours pour la ville de Calais. J’espère le voir bientôt en fonctionnement!

hâte de le voir en taille réelle!

Enfin, il y avait ce ballon irréel qui volerait dans le ciel grâce à la force des plantes. On les caresse, on leur joue de la musique, elles écrivent à l’ordinateur. Comme un enfant, j’avais envie d’y croire, et j’aimerais que Jules Verne soit encore là pour nous écrire une épopée en ballon porté par des plantes … 🙂 Pas vous?

Devant le prototype, derrière, la photo en situation 🙂

Vous l’aurez compris, entre l’ouverture de l’Arbre aux Hérons (prévue pour 2024)  et le projet à Calais + les spectacles, vous n’avez pas fini d’entendre parler de la Compagnie de la Machine! Pour ma part, ce sont de beaux projets que je vais suivre et que j’espère voir bientôt réalisés!

Balade à dos de Minotaure

Comme l’Éléphant est l’attraction forte de l’île de Nantes, le Minotaure est son pendant à la Halle de la Machine. Impressionnant par sa hauteur (j’ai l’impression qu’il est encore plus haut que l’éléphant!), il se repose, les yeux fermés, près de l’entrée. Mais à l’heure de la promenade, ses yeux s’ouvrent, révélant un regard bleu limpide. Et c’est parti pour la balade!

De son pas pesant, il se retourne et marche droit vers le Carré Sénart et l’Envol des Pionniers. Arrivé au Manège, il fait demi-tour  et ramène les visiteurs au point de départ. Avec un peu de chance, vous pourrez assister à la démonstration des machines extérieures depuis la tête du Minotaure!

vue du minotaure

J’ai eu la chance d’être à la Halle une journée magnifique: cette balade à l’intérieur du Minotaure avec vue sur l’aire de jeux et le musée de l’envol des pionniers était exceptionnelle. Un mélange de passé, avec cette première piste de l’aéropostale française, et de futur, avec ces machines incroyables de réalisme et de précision !

Un point de détail qui a son importance: le Minotaure crache de l’eau! Attention aux curieux …

Informations pratiques:

J’espère vous avoir convaincu d’aller faire une petite Visite de courtoisie aux Machines et, comme je suis sympa, voici quelques petites indications pour vous y rendre.

Ici, on caresse les plantes pour leur faire donner tout leur potentiel !

Comment se rendre à la Halle de la Machine de Toulouse?

  • En mode Teamsansvoiture: Depuis la Gare de Toulouse Matabiau, prendre la direction du métro et attraper la ligne de bus L8. L’arrêt qu’il vous faut est Piste des Géants. Après il reste un tout petit peu de marche à pieds mais ce n’est vraiment pas loin.
  • En voiture: L’endroit est tout à fait accessible en voiture. Il y a un grand parking devant, payant.

Alerte Bon plan: Le parking est payant mais en faisant valider son ticket dans la Halle, il devient gratuit pour plusieurs heures.

La Halle se situe au 3, Avenue de l’Aérodrome de Montaudran, 31400 Toulouse.

Combien coûte la Halle de la Machine et le trajet en Minotaure?

Halle de la Machine: Tarif plein: 9 euros, Réduit: 6 euros 50, Enfant (jusqu’à 12 ans) : 4 euros 50.

Balade à dos de Minotaure: Mêmes prix.

Halle + Minotaure:  Tarfi plein: 16 euros, Réduit: 11 euros 50 et enfant: 8 euros.

Attention à réserver le Minotaure en arrivant (voire avant sur internet) car sinon vous risquez de ne plus avoir de places (elles partent très vite!)

La Halle de la Machine comporte également un manège extérieur baptisé Carré Sénart. Un tour dessus coûte 2 euros 50, 10 euros les 5.

Enfin, une grande plaine de jeux se trouve juste en face de la Halle des Machines: un bon endroit pour pique-niquer ou se défouler après la visite!

Il y a de l’espace pour s’amuser!

Vous l’aurez compris La Halle des Machines est une visite qui peut se faire à la fois seul et en famille. Il y a beaucoup d’espace, un tas de choses à faire et des animations incroyables! J’ai beaucoup aimé cet endroit mais je m’y attendais après la visite de la Maison mère: l’île des Machines à Nantes.

épingle pinterest de la halle des machines

Merci à Cyrielle de m’avoir accueillie gracieusement et guidée dans la Halle. J’espère bientôt voir se réaliser les nombreux projets qu’à La Compagnie car ils n’ont pas fini de nous surprendre!

Et vous, connaissez vous la Compagnie de la Machine? Via lequel des deux sites? Est-ce que cela vous donne envie de la découvrir?

20 Comments

  1. Coucou ! Je suis passée pas loin du Halle de la Machine, mais finalement on a opté pour la visite du musée de l’Envol des Pionniers (au passage je te conseille si jamais tu as l’occasion !) et on y est resté tellement longtemps que nous avons pas eu le temps de tout voir. On a juste vu le Minotaure qui se baladait sur la Piste des Géants. Ca me donne une raison de retourner une prochaine fois à Toulouse

    • travelingaddress

      31 mai 2019 at 10 h 21 min

      Pour moi c’est exactement l’inverse haha! j’ai passé tellement de temps à La Halle que je n’ai pas eu assez de temps pour l’envol des pionniers donc ça sera pour la prochaine fois!

  2. Franchement, c’est une visite qui plairait beaucoup à mon homme et à mon fils. Je suis certaine qu’ils passeraient des heures à regarder les constructions

    • travelingaddress

      28 mai 2019 at 18 h 24 min

      Tout à fait! Si on est passionné, on peut examiner tout ça sous toutes les coutures pendant des heures! Et en plus il y a les explications des machinistes!

  3. Coucou,
    Je ne connaissais pas la compagnie de la Machine mais ça donne envie comme visite ! Faut juste que j’aille dans le Sud ahah !
    Des bisous 🙂

  4. Hello
    J’avais entendu parler de celle de Nantes mais je ne connaissais pas celle de Toulouse !
    Si un jour j’ai l’occasion de visiter la ville, je ne manquerai pas d’y faire un tour.
    Bises

    • travelingaddress

      28 mai 2019 at 7 h 20 min

      Bonjour! Celle de Toulouse est plus récente (l’an dernier il me semble), c’est sans doute pour ça!

  5. Coucou.
    On pense retourner faire un petit séjour à Toulouse prochainement ( on avait adoré), ca serait une belle visite en famille.
    Des bises

  6. Wahou, je connaît pas mais sa pourrais plaire à mon fils 🙂 merci pour la belle découverte

  7. Oh mais c’est trop cool ! J’avais lu un article sur ça il y a quelques mois et j’avais complètement oublié. J’adore ces idées, ça permet de redynamiser les villes en offrant des choses neuves !

    • travelingaddress

      27 mai 2019 at 21 h 19 min

      Ce monsieur est un génie! Chaque machine a l’air de sortir d’un conte pour enfant à la CS Lewis ou Philip Pullman 🙂

  8. Pardon, c’est à nouveau moi, Bernadette. Puis-je partager votre page sur mon mur FB ? Merci.

  9. Toulousaine (enfin, presque, à 35 km près…) je n’ai pas encore eu l’occasion d’aller y faire un tour. Et pourtant, j’ai un neveu qui y travaille… La visite est prévue, mais pour quand ????? Merci donc pour cette pré-visite !

    • travelingaddress

      25 mai 2019 at 20 h 17 min

      J’espère que vous aurez l’occasion de vous y rendre 😉 C’était très chouette ! ça doit être super de travailler là-bas si on est intéressé par la mécanique!

  10. Astuce sans voiture:
    On peut aussi s’y rendre en train (TER) en descendant à la gare de Montaudran. (3 minutes à pied)
    🙂

    • travelingaddress

      25 mai 2019 at 20 h 18 min

      Merci Mathylde! Oui on me l’avait aussi conseillé mais ce n’était pas le même prix! Donc j’ai préféré marcher un peu plus et payer un peu moins 🙂 (oui avec le mariage je n’ai plus trop de sous ! :p)

Laissez-moi un petit message pour me dire que vous êtes passé :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Travelingaddress

Theme by Anders NorenUp ↑