Les Machines de l’île de Nantes
Les Machines de l’île de Nantes

Les Machines de l’île de Nantes

Au mois de Janvier, le rendez-vous #enfranceaussi vous invite à plonger dans un monde Loufoque.  Et quoi de plus loufoque que des animaux en bois traversant la ville, un arbre immense sur lequel se promener, un vol autour de ce même arbre en héron de bois?

Toutes ces “loufoqueries” sont issues de l’imagination de la Compagnie de la Machine basée à Nantes. Je suis allée visiter l’entrepôt à la Toussaint et c’est le moment idéal pour vous en parler. Partons à la découverte des Machines de  l’Île de Nantes!

Plonger dans la Galerie des Machines

C’est une véritable retombée en enfance que la visite des Machines de l’Île de Nantes. On y retrouve le célèbre éléphant, mais aussi le Carrousel des Mondes Marins et la Galerie des Machines. Comme beaucoup j’imagine, je ne connaissais que l’Éléphant dont j’avais vu de nombreuses photos. Impensable donc, en visite là-bas, de ne pas faire un tour sur son dos pour voir Nantes d’en haut. Aux nefs, où j’ai pris mon billet, on pouvait également acheter celui pour la Galerie des Machines. Comme j’avais 1h30 d’attente avant mon tour à dos d’éléphant, j’ai décidé d’aller découvrir les machines plus petites nées sous les doigts de fées de l’Atelier des Machines.

Ce n’est pas une bestiole qu’on aimerait croiser au coin de la rue, n’est-ce pas?

Dès les portes, on entre dans un monde fantastique digne de Jules Verne: une araignée géante, une fourmi articulée, un colibri et des plantes carnivores peuplent, entre autres, le hangar des Machines. La particularité de ces petites bêtes? Sous l’impulsion de la machine (et un peu d’aide de leurs soigneurs humains), elles s’animent et rejouent sous nos yeux  ébahis des scènes qui n’ont rien à envier aux livres de Roald Dahl. Emportée dans les airs par un héron géant, je me crois dans la Grosse Pêche de James, survolant des insectes plus gros que nature!  Du rêve, on passe à la réalité avec l’explication du fonctionnement de chaque machine, accompagnée d’une démonstration de chaque créature.

De toutes les machines présentées, le héron était celle qui me plaisait le plus, et pouvoir y monter et survoler la galerie en participant à son animation était sans prix !

Dans le panier du héron… prête à m’envoler !

A la fin de cette immersion dans un monde de précision mécanique que je n’imaginai pas, il me restait encore une vingtaine de minutes pour aller observer l’Atelier et les machines en création. Un bon point supplémentaire: l’Atelier dégage une certaine chaleur qui monte jusqu’au visiteur et qui était vraiment bienvenue vu les températures.

Une courte vidéo racontant la genèse du projet plus tard et j’étais prête à embarquer sur l’Éléphant.

Se promener à dos d’éléphant en France

Voici l’occasion d’assouvir le fantasme de la balade à dos d’éléphant près de chez vous et sans abîmer le dos d’un éléphant vivant 🙂

L’Éléphant est une machine hors du commun. De par sa taille, déjà, il se distingue des autres , de même que par l’engouement qui s’est créé autour de lui. De près, on en comprend vite les raisons: la bête est superbe! Le corps, en bois de tulipier, est articulé de partout, vernis et même décoré de détails qui font toute la différence.

Ce qui m’a marqué chez l’éléphant, c’est son regard d’un vert profond, avec de vrais cils.

On peut profiter de la balade assis à l’intérieur de son corps massif, à son sommet (d’où l’on peut participer à son animation) ou sur les côtés. Des couvertures bienvenues sont prêtées aux voyageurs.

L’éléphant marche lentement, tout en projetant des gerbes d’eau sur les marcheurs imprudents. Il m’a déposé au Carrousel des Fonds Marins que j’ai donc eu l’occasion de voir de prêt et de haut, même si je n’y suis pas entrée.

Par cette température, mieux vaut ne pas se trouver en dessous!

Un arbre géant où s’envoler à dos de héron

Mais le plus loufoque des projets, c’est l’arbre géant qui est en construction.  A terme, le visiteur devrait pouvoir se promener à pied à son sommet, voler dans plusieurs hérons, se déplacer à dos de fourmis … Un monde tout droit sorti des rêves d’enfants que j’espère pouvoir visiter un jour! En attendant, le visiteur peut se promener sur la branche prototype de l’Arbre aux Hérons. Celui-ci devrait normalement voir le jour en 2022.

Cette petite branche peuplée d’automates géants me fait déjà rêver donc autant vous dire que je serai au rendez-vous!  #Nantes2022 !

La librairie (sous la branche) où se termine ma visite vend des produits de qualités. Beaux albums, superbes affiches, objets à construire…

J’avoue j’ai craqué: j’ai ramené une affiche pour chez moi !

Informations importantes:

Entrée éléphant plein tarif: 8 euros 50 (avec une heure de rendez-vous)

Entrée Galerie des Machines plein tarif: 8 euros 50.

Je n’ai pas été au Carrousel, bien qu’il soit très beau, car j’ai trouvé que c’était plus une activité à faire en famille, avec des enfants.

Bien vérifier le point de départ de la balade en éléphant car ce n’est pas toujours le même. Je suis partie des Nefs, mais l’éléphant peut aussi partir du Carrousel.

Comme les émotions, ça creuse, j’ai décidé de manger sur place au Café de la Branche .

Si les animaux de la Machine vous intéressent sachez que vous pouvez les voir sur l’île de Nantes. Ils se déplacent parfois ailleurs lors d’événements spéciaux comme récemment le Minotaure à Toulouse (d’ailleurs un entrepôt à aussi ouvert là-bas! ) ou le spectacle L’esprit du Cheval Dragon en 2014 à Pékin en Chine!

Alors lecteurs, avez-vous déjà été voir les Machines de l’Île? Et, est-ce que ça vous a donné envie d’y aller sinon?

D’autres “Loufoqueries” chez :

 

60 commentaires

  1. sylvierandos

    Me croiras-tu si je te dis que l’île de Nantes est située à deux pas du studio de mon fils, de l’autre côté du pont, mais qu’on a jamais été visité la Galerie des Machines, ni fait un tour à dos d’éléphant… On a par contre vu l’éléphant en déplacement près du Carrousel, le jour où on a fait le “parcours à Nantes” en suivant la fameuse ligne verte… Ton article me donne vraiment envie de franchir le pas et de faire la visite et la balade à dos d’éléphant ! Je t’avoue que j’attendais la fin de la construction de l’arbre, mais 2022 c’est encore loin, et moi qui ne connais que l’éléphant, tu m’as titillée là avec toutes ces autres machines que je ne connais pas. Merci pour ce très beau partage !

    1. travelingaddress

      Merci beaucoup de ton message sylvie 🙂 ça confirme l’idée que les choses les plus proches sont souvent celles où l’on va le moins car on se dit toujours qu’on a le temps 🙂 J’aimerais beaucoup retourner à Nantes l’été pour suivre le parcours de la ligne verte avec toutes les œuvres éphémères de l’année.

  2. C’est un endroit magique ! Je n’ai pas testé l’éléphant. Lors de ma première visite, les créatures marines du carrousel étaient en construction dans l’atelier. Ce fut un plaisir de les revoir assemblées dans le carrousel lors d’une seconde visite. On peut les voir sans forcément faire un tour de manège. C’est très sympa !

  3. Je trouve cette idée de “visite” absolument géniale, chaque année je vois passer ce carnaval des machines et chaque année je me dis que j’aimerais trop pouvoir y assister en “vrai” ! Je ne savais pas que l’on pouvait les découvrir tout au long de l’année, moi qui habite bien loin de Nantes… Si je passe dans le secteur, je sais quelle est la 1ere chose à faire 🙂

  4. je ne connaissais pas du tout, et je ne connais pas la ville de Nantes (peut être un jour), mais je trouve le site bien pensé, notamment pour la balade à dos d’éléphant ! C’est quelque chose qui m’intéresserait pour le côté aventure, sans faire de mal à l’animal.
    Bises
    elsa

  5. Coucou J’ai déjà vu passer des photos de ces imposantes structures sur les réseaux sociaux. Il faut dire que les Machines de l’Île sont célèbres et font la fierté de Nantes. Je ne pensais pas que c’était payant. J’ai toujours cru que c’était une sorte de défilé parade. En tout cas, ça a l’air pas mal ! De Nantes je connais le petit train le petit château et le bâtiment de Lu. Et merci pour le partage des autres blogs à découvrir.

  6. Encore un coin de la France dans lequel je n’ai encore jamais mis les pieds et qui présentent des activités originales. Je vais mettre ça sur ma longue liste.
    Merci pour les liens vers les loufoqueries à Carpentras et Marseille. C’est déjà plus proche de chez moi.

  7. ah l éléphant je me souveins d’une petite de 2.5 ans qui a bien pleuré pour le voir en juillet dernier mais à chzque fous que nous étions proches elle dormait lool
    j’ai découvert ces machines en 2015 pr ma première visite à Nantes

Laissez-moi un petit message pour me dire que vous êtes passé :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Twitter968
Follow by Email