Paris en quelques expositions

Vivre à Paris, c’est profiter de superbes expositions de tous types, à tout moment. J’en ai vu plusieurs entre septembre et janvier sur lesquelles je voulais revenir aujourd’hui.  Mucha, Picasso ou Espèces en Voie d’Illumination, toutes m’ont laissé de jolis souvenirs. Elles sont pour la plupart terminées mais souvent les expositions se déplacent alors peut être aurez-vous la chance de les voir ailleurs! Ou peut-être (croisons les doigts) qu’il y en aura des similaires l’an prochain!

 

Mon coup de cœur de Septembre: Mucha au Palais du Luxembourg

Dès que j’ai su qu’une exposition consacrée à Alphonse Mucha aurait lieu au Musée du Luxembourg, j’ai réservé mes places en ligne pour ne pas la rater! Mucha est un artiste que j’ai toujours aimé, certainement  à cause de ses œuvres colorées et de ses tenues sublimes. C’ est un artiste tchèque rendu notamment célèbre par ses affiches de théâtre représentant Sarah Bernhardt dans un style Art Nouveau, jalonnées de fleurs et d’arabesques. Je connaissais ses affiches et ses boîtes à biscuits (pour LU), mais j’ai découvert quelques séries et leur travail préparatoire.

J’ai aussi découvert une face plus sombre de l’artiste avec des tableaux sur la guerre qui montrent son côté nationaliste et son combat pour l’identité slave. Je ne connaissais pas du tout cette partie de son travail, mais au regard de son travail et à l’aube de la guerre il ne me paraît pas si surprenant.

20 tableaux intitulés l’Epopée Slave reprennent des événements importants de cette région dont de nombreux se passent en République Tchèque. Les toiles, trop grandes, sont présentées à travers une vidéo projetée sur l’un des murs de l’exposition.

Il y avait beaucoup de monde pour voir cette exposition et je comprends tout à fait pourquoi. Les œuvres présentées sont magnifiques et parfois surprenantes. Je ne peux que vous recommander d’éviter les heures d’affluence pour en profiter au mieux.

Vous avez jusqu’au 27 Janvier !

Mon coup de cœur d’Octobre:  Moyoshi en banlieue

Il n’y a pas qu’à Paris qu’il y a de belles expositions; en proche banlieue, les villes ne se défendent pas mal non plus!

A Palaiseau, j’ai eu l’occasion d’aller admirer les œuvres de Street Art de Moyoshi qui, en plus d’être jolies à regarder, faisaient passer un message environnemental. Voici un aperçu de l’exposition “Décharge Sauvage”.

 

Le lien entre les déchets et la mer était subtilement soulevé à travers ses œuvres et j’ai beaucoup aimé découvrir cet artiste. Poissons, oiseaux colorés, et en même temps beaucoup de sobriété dans les couleurs: c’était une expo faite pour moi !

 

Mon coup de cœur de novembre: Picasso en Rose et Bleu au Musée d’Orsay

Bravant les Gilets Jaunes, c’est un Samedi que nous nous sommes rendus au Musée d’Orsay pour admirer l’exposition Picasso.  J’avoue que je ne connais pas très bien Picasso  à part ses tableaux les plus célèbres.  Cette exposition m’a plutôt surprise car ce n’ était pas du tout ce à quoi je m’attendais. Loin du cubisme que je connais, j’ai trouvé de nombreux portraits au regard étrange, des cartes d’anniversaire, de petites sculptures … On peut aussi observer l’évolution du peintre à travers une série d’auto-portraits.

J’ai toujours beaucoup aimé le Musée d’Orsay pour sa collection Impressionniste mais cette exposition a été l’occasion de redécouvrir Picasso sous un nouveau jour. Ce n’est toujours pas mon peintre préféré mais j’ai eu un meilleur aperçu de la palette de ses talents.

Ce regard …

J’ai aussi redécouvert la maquette de l’Opéra Garnier (qui a sans doute toujours été là mais dont je n’avais gardé aucun souvenir !).  Et autant te dire, lecteur, que je n’ai plus qu’une hâte: aller voir l’original!

L’exposition est malheureusement terminée mais vous pourrez la voir à la  Fondation Beyeler à Bâle du 3 février au 26 mai 2019.

Mon coup de cœur de Janvier: Espèces en Voie d’Illumination au Jardin des Plantes

C’était l’exposition que je ne voulais pas rater cet hiver! Idéalement placée à cheval entre le Jardin des Plantes et la Ménagerie, à deux pas de mon ancienne université, cette exposition a, elle aussi, attiré les foules!

Petits cafouillages et grosse attente :

Tellement d’ailleurs que les organisateurs, qui n’avaient pas prévu un tel engouement, ont du revoir leur copie.  A la base, il était prévu de pouvoir prendre son billet sur internet et de venir quand on le souhaitait. Puis, devant l’affluence, ils ont décidé de donner un jour de visite précis. A mon avis, ils auraient même dû donner un horaire de visite car la queue devant le Jardin des Plantes s’étalait à perte de vue.  Aucune barrière n’ayant été prévue, ce n’était d’ailleurs plus une queue mais une masse mouvante qui se pressait aux grilles du Jardin, et dont il était difficile de voir le bout! Pour couronner le tout, il y avait une queue dans un sens pour les visiteurs munis de billets et une dans l’autre pour les autres. Mais voilà, il y avait tellement de monde que c’était difficile de savoir où commençait l’une et où se terminait l’autre 🙂 Ils feront mieux la prochaine fois!

Une exposition à message

Au début de la visite, j’ai eu peur de devoir avancer à petits pas en évitant les gens tout du long, mais en fait non. Comme les illuminations sont dispersées dans le Jardin et la Ménagerie, il y avait finalement assez d’espace pour accueillir tout le monde.

L’entrée, sous un dôme de dinosaures, est majestueuse. Puis, l’on commence à se promener le long des allées du jardin parmi les espèces en voie de disparition. Car c’est bien là le thème de ces illuminations: de jolies lumières, oui, mais avec un message derrière.

Disparaissez dans la bouche d’un requin blanc, croisez les ours polaire, nagez avec les tortues imbriquées ou faites un brin de conversation avec les aras bleus. Ils sont tous là, illuminés pour l’occasion et racontant une histoire pas très belle à voir d’animaux qui disparaissent à cause de notre bêtise.

Le spectacle est féerique, le constat est glaçant. Bientôt ces animaux pourraient être comme les dinosaures du début, de lointains souvenirs. Alors faisons attention, il est encore temps, mais pendant combien de temps?

Cette exposition  a été magistralement réalisée et j’espère qu’il y aura des émules les prochaines années. C’était aussi génial de pouvoir se balader dans le zoo la nuit!  Nous avons pu voir les hiboux actifs et les flamants roses regardant d’un air perplexe leurs homologues illuminés 🙂

L’exposition s’est terminée le 15 Janvier et devinez qui l’avait conseillé? Le Webzine enfranceaussi bien sûr !

Et vous, quelles expositions vous ont touché récemment?

Si vous voulez découvrir Paris un peu plus en profondeur, je vous propose ma visite du 5ème arrondissement de Paris.

14 Comments

  1. je suis un peu à la ramasse niveau expo
    on verra comment je m en sors en 2019

  2. C’est ce qui me manque le plus depuis que je suis à la Réunion : la vie culturelle parisienne ! Je rentre dans quelques jours là, et l’expo Mucha est déjà sur ma liste. Celle du Jardin des Plantes je l’ai aperçue à travers les grilles un soir, je n’ai pas eu le temps d’y aller, j’espère qu’ils remettront ça l’année prochaine !

  3. Picasso me tente bien par contre l expo au jardin des plantes est affreusement chère je trouve !

    • travelingaddress

      18 janvier 2019 at 7 h 18 min

      C’est vrai que ça n’était pas donné, mais nous avons bénéficié du pass tribu et y avons passé plus de deux heures donc au final, on a trouvé que ça en valait la peine 🙂

  4. Ohlala il y a de trop belles expo !! Tellement triste d’habiter aussi loin…
    La dernière avait l’air vraiment EXTRA !

    • travelingaddress

      16 janvier 2019 at 21 h 00 min

      Oui elle était topissime ! Il y a des inconvénients à habiter Paris c’est sûr, mais aussi de gros avantages!

  5. Je confirme, il faut habiter la capitale pour pouvoir profiter pleinement des expositions. Et la majorité valent le coup pour que je fasse le déplacement en TGV 😉 j’ai vu passer des photos de l’expo « Espèces » au Jardin des Plantes. Celle ci en met plein la vue ! Par contre c’est des visites nocturnes uniquement ? J’ai pu faire l’expo du Mont Saint Michel en réalité augmentée avec un casque Hololens au musée des Plans Reliefs c’était génial pour le côté immersif. Merci pour ton partage !

    • travelingaddress

      16 janvier 2019 at 16 h 17 min

      Je l’ai faite aussi cette visite, elle est top en effet! Oui c’est une visite nocturne (pour pleinement profiter des lumières), mais tu peux profiter des structures avec ton entrée au zoo en journée 🙂

  6. J’aurai adoré voir celle du Jardin des Plantes. Je trouve tes photos trop jolies !!

    • travelingaddress

      16 janvier 2019 at 16 h 18 min

      Merci beaucoup! Oui elle en valait vraiment la peine! ça m’a donné envie d’aller voir celui de Gaillac!

Laissez-moi un petit message pour me dire que vous êtes passé :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Travelingaddress

Theme by Anders NorenUp ↑