Comment camper gratuitement à Zion National Park?

Cet été, nous avons décidé comme chaque année de visiter un parc national (cf nos articles sur Yellowstone, Arches et les Everglades.) Nos pas nous ont de nouveau menés à l’Ouest dans l’Utah pour visiter  Zion National Park, puis Bryce Canyon. Pour ce faire, nous avons pris l’avion et atterri à Las Vegas (Nevada) avant de louer une voiture pour rejoindre les deux parcs (environ 3 heures 30 de route puis 1h30 entre les deux).  Vacances oblige, ce n’était déjà pas donné. Chaque entrée de parc coûte 30 dollars pour une semaine, par véhicule. C’est donc sur le logement que nous avons décidé de faire des économies. Prêts à embarquer pour le Wild West?

  1. Louer une voiture aux USA:

Ce n’est pas la chose la plus facile que nous ayons eu à faire ce voyage, c’est le moins que l’on puisse dire.

Au début, tout semblait simple: une navette spéciale pour les locations de voitures nous récupère à LV et nous emmène directement sur place. Ensuite, ça se corse. En effet, la personne qui paie doit être la personne qui conduit. Il ne peut pas y avoir plus d’un conducteur, à moins de payer en plus des frais importants (vu les distances, c’est un peu embêtant…). Si vous n’êtes pas assurés aux USA, vous devrez en plus prendre une assurance (heureusement mon ami étant américain, nous avons économisé cette étape). Ils ont également un système de cartes Debit et Credit, et selon la carte que vous avez, tout ne fonctionne pas pareil. Du coup si votre carte Debit ne fonctionne pas, votre conjoint peut payer mais alors il devra ensuite conduire tout le trajet….

Enfin, certaines compagnies bloquent une somme sur votre carte bleue en cas de dommages. Les miles étaient illimités.

Un autre point à noter: le plus souvent les locations sont des voitures automatiques (sans passage de vitesse): ça fait bizarre au début !

A part le départ compliqué, nous avons été très contents d’avoir loué une voiture. Cela nous a permis d’être plus libres (et de nous abriter en cas de pluie :p).

 2. Les provisions:

Si vous n’avez jamais été dans un Parc National, un conseil: arrêtez-vous au supermarché le plus proche du site pour faire des provisions si vous ne voulez pas craquer votre tirelire! Pour Zion National Park, la grande ville la plus proche est Hurricane (nom très rassurant…). Nous y achetons des vivres et une glacière afin de n’avoir à acheter sur place que de la glace. Sur place, nous ne sommes pas déçus: les prix sont doublés!

Nous avons apporté un petit réchaud pour faire la cuisine + quelques ustensiles. Le midi, ce sera sandwiches, nous gardons le réchaud pour le soir.

3.  Le camping:

a) Camper sur place:

Sur place, le camping coûtait 20 dollars, et ne comprenait pas de douche. Nous y avons dormi une nuit pour l’expérience et en avons profité pour faire un feu. Néanmoins le confort n’était pas meilleur que dans les espaces gratuits (à part la présence de toilettes et d’une table de picnic). Nous avons donc décidé de ne pas renouveler. Egalement pour obtenir une place de camping, il faut venir très tôt le matin et faire longtemps la queue, donc ce n’est pas le top!  Il n’y a que si vous possédez la carte handicapé que vous pourrez venir plus tard car il existe des emplacements réservés qu’ils ne louent à personne d’autre. Ce sont les seuls que nous avons vu vacants après 9 heures.

Nous y avons croisé des cerfs, des écureuils obèses et des chipmunks.

 

b) le Boondock:

Nous avons donc fait du ‘Boondock‘ pendant les autres nuits, c’est à dire que nous avons campé gratuitement dans des zones autorisées mais sans services. La zone que nous avons trouvée se trouvait à 15 minutes du parc et avait une vue imprenable sur les montagnes alentour. D’ailleurs la vue y était bien plus belle que dans le camping du parc qui est très arboré ce qui limite la vue. Et c’était d’un calme…. Un hôtel 100 000 étoiles 🙂  Nous y avons retrouvé quelques autres campeurs avertis et avons posé notre tente sur le sable du désert.

Autour de nous, des lièvres, des lézards, des os de bovins et des coyotes. La première nuit, nous les avons beaucoup entendus, tous proches de nous. Après avoir fait jaillir les phares de la voiture depuis la tente, ils ont pris peur et sont allés chasser le lièvre plus loin. Amoureux de la vie sauvage, le Boondock est pour vous!

Ici, les sacs de couchage sont un peu de trop car en août, les nuits sont encore bien chaudes!

Pour la douche, il vous en coûtera 4$ à Zion Outfitter pour 5 minutes. J’ai trouvé ça un peu cher mais les douches étaient très grandes (adaptées aux personnes à mobilité réduite). Que vous ayiez ou non payé le camping sur place, ce sera le même prix. La boutique dispose également de machines à laver.

Voilà pour cet article pratique, la prochaine fois, je vous parlerais de notre séjour en lui-même au cœur de l’Utah. A bientôt!

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager 🙂Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest

6 Comments

  1. Super ce bon plan ! J’avais toujours entendu dire que loger dans les parcs revenait très cher, je suis contente de voir qu’il existe une option plus raisonnable… Trouve-ton ces terrains de “Boondock” dans tous les parcs que vous avez visités jusqu’à présent, ou seulement à Zion ?

    • travelingaddress

      10 novembre 2017 at 16 h 58 min

      On en a trouvé aussi à Bryce 🙂 Il suffit que la forêt ou le terrain avant l’entrée du parc appartiennent à l’état et normalement tu peux camper dessus 🙂 A yellowstone, par contre on a préféré camper à l’intérieur car le prix du camping incluait la douche donc ça en valait la peine !

  2. je ne sais pas si j ferais 1 jr du camping ais merci pr le tuyau
    ça fait cher la minute de douche lol
    je pensais pas que la location tait aussi compliqué

  3. Je ne savais pas qu’on pouvait camper gratuitement surtout que ça semble toujours compliqué d’obtenir une place dans les grands parcs de l’Ouest. Aviez-vous réservé une place à l’avance ou y en a-t-il toujours de disponibles?

    • travelingaddress

      10 septembre 2017 at 10 h 41 min

      Non, ce sont des terrains qui appartiennent à l’Etat. On peut donc y camper gratuitement à condition de les laisser propres. Il y a plusieurs zones possibles où l’on peut mettre plusieurs voitures et plusieurs tentes. La première fois, nous avons partagé notre zone avec quelqu’un, la deuxième fois non. Il y a des lieux dédiés mais qu’on ne réserve pas et même si tu arrives à la nuit tombée, il y a de la place. Je pense que peu de gens connaissent, c’est pour ça qu’il y a si peu de monde :p

Laissez-moi un petit message pour me dire que vous êtes passé :)

© 2017 Travelingaddress

Theme by Anders NorenUp ↑


Notice: Undefined index: enable_locker in /home/travelinll/travelingaddress.fr/wp-content/plugins/facebook-like-page-locker-lite/inc/frontend/front-locker.php on line 21
%d blogueurs aiment cette page :