Vu les températures, nous nous sommes repliés dans le frais des grottes de BEtharram ( entre 12 et 14 ° toute l’année selon l’altitude). Un car nous a conduit jusqu’à l’entrée, puis avec notre groupe, nous avons parcouru l’intérieur souterrain en 1h30. La visite s’est faite en français mais elle était également disponible en espagnol et j’imagine en anglais. Premier étage, salle des lustres, sommet du gouffre. Nous sommes alors dans les Pyrénées Atlantiques.

Betharram

Une colonne ( rencontre d’un stalactite et d’un stalagmite) est presque formée. Il manque 50cm pour qu’elle soit terminée. Le guide nous donne donc rendez-vous dans 5 000 ans pour la voir terminée, date à laquelle café et petits gâteaux nous seront offerts. Rendez-vous est pris!

Puis, 230 marches plus bas, nous arrivons au plus profond de la grotte ou nous prenons une petite barque pour traverser la rivière qui, alors qu’elle remplissait toute la grotte il y a des millions d’années est maintenant descendue à ce niveau.Grottes de betharram

Encore quelques marches à monter et à descendre, et nous traversons une faille,  très étroite et très haute, qui nous mène au petit train, dernière étape de la visite. Celui-ci nous fera traverser les parties moins ouvragées des grottes afin de nous ramener à la boutique souvenirs. Nous sortons de la grotte dans une ambiance de serre tropicale car pendant la visite, il s’est mis à pleuvoir et, avec la forte chaleur, cela crée comme un nuage de vapeur.

refugies dans la boutique, on peut prendre une boisson fraîche, une glace ou une pâtisserie ou bien se régaler les yeux des pierres demi-précieuses vendues sur place. Attention cependant, comme partout ici, ils ne prennent pas la carte bleue à moins de 10 euros.image