Blog

[Biketrip 3] A vélo jusqu’au château de Cheverny

Nous voici déjà au deuxième épisode du #Biketrip “La revanche des châteaux de la Loire”. Dans le premier épisode, je vous avais parlé du château de Villesavin, la cabane à outils de Chambord… peu connu, mais instrumental dans la construction de son illustre voisin.  Dans ce deuxième épisode, je vous emmène au château de Cheverny, à quelques coups de pédales du Château de Villesavin, que nous avions voulu visiter lors de notre premier Biketrip le long de la Loire mais qui avait dû être abandonné faute de temps! C’est le premier château que j’ai mis au programme de ce voyage à vélo, c’est vous dire si j’avais envie de le découvrir!

Réaliser le château tout en citrouilles: impressionnant!

Dans le même temps, le thème #enfranceaussi du mois étant le Gothique (merci Dora d’Arpenter le chemin), je vous ferai quelques clins d’œil gothiques de temps en temps (architecture, décoration, ambiance….) Alors, tenez-vous prêts!

Biketrip #3: La revanche des châteaux de la Loire

Notre premier Voyage à vélo avait eu pour thème Les châteaux de la Loire. N’ayant jamais visité la région ni l’un ni l’autre, nous avons opté pour les plus connus, avec pourtant en tête ces autres moins connus que nous allions manquer…

Mais l’heure est venue de se rattraper avec un Biketrip spécial “Les oubliés des Châteaux de la Loire “. Ceci n’est pas une superproduction, mais nous espérons que vous apprécierez la visite 🙂 Vous nous suivez?

La Drôme à vélo, Jour 1

Il était temps de reprendre la route à vélo et c’est maintenant chose faite avec un voyage rapide dans la Drôme. J’ai eu la chance d’éviter les grèves à l’aller (même si j’ai dû revenir au retour en Fiat Panda (merci Blablacar!) 6 heures de voiture, c’est une forme de slow travel, mais pas vraiment de celles que j’apprécie… Le retour à la civilisation n’a pas été facile mais au moins, le voyage a été accès nature.

Bike trip #jour7: De monts en vallées

Direction Granville, la dernière étape de notre voyage à vélo où se trouve la gare qui nous permettra de rentrer chez nous. Si vous avez raté les épisodes précédents, c’est ici: Jour 1, Jour 2, Jour 3 , Jour 4,   Jour 5 et Jour 6. 

C’est sans doute le jour le plus fatigant de tout notre itinéraire: aucune voie verte, que des départementales heureusement pas trop fréquentées. Mais qui dit pas de voie verte dit itinéraire complètement inadapté aux vélos: si les voies vertes sont généralement en terrain plat, les routes ne respectent pas ces

Bike trip #Jour 5 : L’autre face du Mont Saint Michel

Aujourd’hui, nous contournons le Mont St Michel et parcourons cette fois les vélos-routes de Normandie. Pour lire ou relire le début de notre aventure depuis St Malo: Jour 1, Jour 2, Jour 3 et Jour 4, c’est ici!

Départ du camping du Mont, on passe par le parking super cher auquel on a heureusement échappé grâce au vélo :p

Travelingaddress

Depuis le Mont Saint Michel, nous avons dû suivre une route départementale car il n’y avait pas de voie verte pour aller dans la direction voulue. Le parcours était dangereux, aussi nous avons opté dès que possible pour une route moins

Bike trip #jour3: la côte des huîtres

Nous voilà déjà au jour 3 de notre périple, en route vers Cherrueix.

Si vous avez raté les jours 1 et 2, nous étions à Cancale hier et à St Malo la veille.

Aujourd’hui notre itinéraire nous conduit à Cherrueix où se trouve notre camping. A la base nous avons choisi ce village car il permet de couper en deux parts à peu près égales le trajet entre Cancale et le Mont Saint Michel. Mais nous nous sommes vite aperçus à quel point c’était un choix judicieux car autant nous n’avons pas beaucoup aimé Cancale autant une nuit à Cherrueix vaut le détour.

Party

Pour relier les deux villes, nous passons devant les nombreux parcs à huîtres de la région et nous arrêtons, pour faire bonne figure,

Bike trip, #jour2: En route vers Cancale

Après une nuit de camping près des vestiges de 39-45, nous revoilà sur la route. Nous avons choisi pour rallier Cancale de suivre le circuit Petit Tour de Manche. Malheureusement, il doit s’agir d’un projet récent car les itinéraires étaient tous provisoires et, sur cette portion, très mal indiqués, malgré la carte que nous avions. Plusieurs fois, nous avons dû rebrousser chemin et finalement, nous avons suivi l’itinéraire pour voitures, plus dangereux mais efficace et qui, après des heures de pérégrinations, nous a enfin menés à destination.

Heureusement, sur le chemin, nous avons pu compter sur les locaux pour nous indiquer la route mieux que les panneaux (par contre