Est-ce que j’ai décidé de vous parler de New York en pleine période de noël? Hé bien oui! Sur instagram, c’est déjà noël mais sur le blog, il faut encore que je vous raconte mon pré-voyage de noces !

New York, c’est la ville qui ne dort jamais. Et nous nous en sommes bien rendu compte pendant notre séjour: levés tôt, couchés tard; pas de problème d’insomnie pendant cette semaine. Le corps criait grâce et on s’endormait dès que la tête touchait l’oreiller. Enfin… sauf le dernier soir où des travaux ont eu lieu en bas de chez nous afin de refaire la chaussée. Mais pour ne pas perturber le trafic, ces travaux ont eu lieu …. la nuit! Je ne sais pas ce qu’il en a été pour le trafic mais mon sommeil, lui, en a été perturbé :p C’est sûr que marteau-piqueur et sommeil font rarement bon ménage  … Mais ne nous avançons pas si loin,  après tout je n’en suis pas encore arrivée là dans mon récit!

Top of the Rocks

Nous voilà au quatrième jour de ce Pommetrip et la journée commence tôt puisque nous avons rendez-vous à 8h45 pour visiter le Top of the Rocks (comprenez: le sommet du Rockefeller Center).  L’entrée est comprise dans le New York Citypass, mais contrairement à l’Empire State Building, il faut réserver une heure de visite à l’avance. Il y a donc beaucoup moins de monde et pas de queue (Ô joie!) La vue est superbe et inclut l’Empire State Building et un joli panorama de Central Park. Au dernier étage, il n’y a plus de vitres: c’est le meilleur endroit pour prendre des photos!

Il y a également une vidéo très intéressante au début qui raconte toute l’histoire du bâtiment où vous allez monter. Car le Rockefeller Center, ce n’est pas qu’une vue!

La visite terminée, je quitte ma famille pour une visite que je me suis programmée dès le départ: une plongée dans le cœur du street art à New York: le quartier de Bushwick.

Au coeur du street art à Bushwick

Qu’est-ce que Bushwick et comment s’y rendre?

Bushwick est un quartier assez populaire et industriel de Brooklyn. Dans les années 70, il était même abandonné des New Yorkais à cause du niveau de crimes élevé et du manque d’activité économique. Ne restait que ceux qui n’avaient pas les moyens de partir…..

Mais depuis peu, le lieu est redevenu “In”; un groupe d’artistes s’est rassemblé sous le nom de “Bushwick Collective” et décore les façades du quartier de graffitis multicolores.  Les magnifiques fresques de street art qui se déploient aujourd’hui sur les murs du quartier,  les ateliers d’artistes qui s’y sont installés en ont fait un endroit à la mode. Les cafés vegan/hipster où l’houmous, le tofu et le lait de soja se font la part belle sont légions. Et leurs tarifs n’ont rien à voir avec le standing originel du quartier….

Quand je vous dis que ça se “hipsterise…”

Si le quartier a connu un renouveau, c’est bien parce que les jeunes cadres n’avaient plus les moyens de se loger dans d’autres coins de New York (comme à Paris ou à Londres) et qu’ils ont dû s’éloigner des quartiers plus favorisés pour s’établir ailleurs. Le problème c’est qu’évidemment, maintenant que le quartier a bénéficié de cette revitalisation, les familles qui étaient restées par manque d’argent se voient aujourd’hui obligées de partir pour la même raison: le quartier se gentrifie et devient donc trop cher ! Un comble!

Je suis pour un partage des lieux de vie: laisser les très pauvres entre eux et les très riches entre eux n’est jamais une bonne solution. Un mélange est toujours plus intéressant pour toutes les parties. C’est pourquoi j’ai boudé les cafés hipster pour aller me réfugier au Swallow Café, au cœur d’une fresque de pigeon.  Un endroit discret et calme où se poser loin du bruit du dehors…

Là où vous voyez le A, c’est l’entrée 🙂

Se rendre à Bushwick depuis le Top of the rocks: Ligne F puis ligne L (arrêt Wilson avenue).

Maintenant que vous connaissez l’histoire du quartier, il est temps de vous y balader 🙂

Balade street art guidée dans Bushwick

Itinéraire détaillé Street art à Bushwick

Vous venez avant tout pour le street art? Cela tombe bien! Je me propose de vous guider à travers les rues principales du quartier afin que vous ne loupiez aucune des plus belles œuvres locales! Prêts?

On descend à la station Wilson Avenue ( lignes L et  M)

Puis c’est parti à droite dans Jefferson Street pour voir vos premières œuvres de street art. Arrivés au bout des graffs, faire demi-tour et tourner à gauche. Au croisement avec St Nicholas Avenue, vous croiserez deux univers connus: celui d’Hergé avec Tintin et Milou (mais ils sont partout ceux-là!)  et celui de Jef Aerosol (Coucou Roubaix!)

Tournez ensuite dans Scott Street et faire le tour par Flushing Avenue avant de revenir sur St Nicholas et de continuer tout droit.

Tournez ensuite à gauche dans Troutman Street: ici, on retrouve Jef Aerosol ainsi que de nombreuses création du Bushwick Collective. Lorsque vous arriverez à Joséphine Baker, faites demi-tour et tournez à gauche dans St Nicholas Avenue. Je ne sais pas vous, mais moi, je n’avais jamais entendu parler du Bushwick Collective avant et je les trouve super!

A St Nicholas Poultry, faire demi-tour et reprendre à gauche Troutman Street. (Oui il y a pas mal de demi-tours car toutes les rues de ce coin sont décorées et j’essaie de ne vous en faire louper aucune 🙂

Tournez ensuite à gauche dans Wyckoff Avenue puis à droite dans Starr Street pour voir des fresques très colorées.

Tournez à droite dans Irving Avenue, la descendre puis tournez à gauche dans Thames Street en diagonale . Sur ce tronçon, il y a un peu plus de marche et un peu moins d’œuvres.

Tournez à gauche dans Grattan Street puis à droite dans Bogart Street. C’est là que vous trouverez le Swallow Café et, un peu plus loin, une station de métro pour rentrer chez vous 🙂

Carte détaillée de l’itinéraire:

Cliquez sur la carte pour accéder à la version my maps. Le départ est en jaune et l’arrivée en vert.

La balade s’arrête ici mais rien ne vous empêche de continuer à vous promener dans les rues de Bushwick où vous découvrirez peut-être d’autres œuvres d’art ; c’est aussi le plaisir de la chasse au trésor! Grâce à cette balade guidée, vous aurez normalement vu les œuvres les plus connues et les rues les plus riches, mais sachez qu’elle est non-exhaustive ; en effet, le Bushwick Collective est très actif et les fresques fleurissent ici et là, pendant que d’autres disparaissent….

J’espère que cette visite vous a plu et vous a donné envie d’aller découvrir ce quartier. Personnellement j’ai adoré le coin et j’y retournerai certainement si je suis de nouveau de passage à New York pour constater les changements 🙂

Quand je vous dis qu’ici ça change tout le temps!

Si vous avez raté les premiers épisodes du #Pommetrip, c’est par ici:

Jour 1: En route pour Central Park

Jour 2: Se perdre à Greenwich Village

Jour 3 : En virée à Harlem

Itinéraire d’une semaine à New York

Bonne lecture et merci de votre visite!