Débuts d’un printemps confiné…

Nous voilà à J +1 mois de confinement et, même si ce n’est pas vraiment le genre d’articles que j’écris en général, j’avais envie de garder une trace de cette période sur le blog. L’enfermement n’est pas vraiment quelque chose qui me sied: j’ai la bougeotte,l’envie de découvrir sans cesse de nouvelles choses et des rêves de grands espaces. Autant dire que ce confinement a révolutionné mon quotidien (comme pour beaucoup), mais malgré cela, il n’était pas question de perdre mon temps!

Cette année est décidément bien différente de ce que j’avais prévu au départ, une façon de réaliser aussi que l’on ne peut planifier que jusqu’à un certain point!

Tu dois regretter finalement d’avoir demandé le mi-temps annualisé cette année?

ça c’est la question qui revient le plus … Et en fait, non 🙂

Déjà parce que j’ai pu bénéficier de deux mois entiers de voyage avant le confinement, ce qui m’aide à l’aborder avec plus de philosophie. J’ai attaqué ma Bucketlist avec entrain en début d’année en éliminant plusieurs destinations et visites. Maintenant que j’en ai enlevé, cela me permet d’en rajouter de nouvelles en fonction de mes lectures du confinement 🙂 J’ai pu profiter de la mer et des plages pendant 2 mois avant que celles-ci ne soient fermées, manger mes premières glaces de l’année sur le sable, déjeuner en terrasse, et ça, ça n’a pas de prix!

Bon le glacier m’a donné une cuillère avant que j’ai eu le temps de la refuser…en même temps je ne parle pas espagnol et lui pas anglais donc ça aurait été compliqué… Bref, j’ai gardé la cuillère…

Et puis, cela m’a aussi permis de profiter de mes amis qui habitent loin et de voir un peu tout le monde avant de ne plus voir personne!

Côté boulot, c’est vrai que je me dis que travailler occuperait efficacement une partie de mon temps. Et en même temps, je suis quand même bien heureuse d’échapper au grand chamboulement de l’école à distance! Pour rappel, j’ai effectué tout le début de l’année en Moyenne Section: pas le niveau le plus facile pour l’enseignement à distance!

Je regrettai un peu d’avoir quitté ma super classe mais comme il n’y a plus classe de toute façon, les regrets s’estompent peu à peu 🙂

Comment j’occupe mon temps alors?

En fait, j’ai employé la même technique que lorsque mon visa pour les USA a été refusé: j’ai attaqué une autre Bucketlist, celle des choses qu’on s’était toujours dit que l’on ferait un jour…et que l’on n’a finalement jamais faites!

Et en tête de cette liste: Apprendre l’Espagnol!

Apprendre l’Espagnol en confinement

Cela fait à peu près 15 ans que c’est sur la liste, il était temps! Pourtant, ce n’a pas été faute d’essayer: j’ai essayer d’en faire au lycée (mais pas de troisième langue possible!) puis en licence (mais ils ne prenaient pas les débutants), puis en master (ils n’enseignaient que l’anglais) et enfin avec une application, juste avant mon premier voyage à Barcelone.

Mais au final, à Barcelone, on parle le catalan et du coup, nous avons parlé anglais….

En plus de mes cours en ligne, je me fais des mémos visuels par thème…

Cette fois pourtant, j’ai du temps et une opportunité: en effet, quelques semaines avant le confinement, je me suis rendue à la bibliothèque pour bosser en labo de langue. C’était après mon second voyage en Espagne, à Alicante, j’étais motivée!

…. Et j’ai appris que les labos de langues n’existaient plus depuis plusieurs années…. Oups! Ce moment où la bibliothécaire essaie de te faire comprendre avec diplomatie que tu es dépassée …

Mais en revanche, la bibliothèque proposait un accès à Rosetta Stone depuis notre ordinateur personnel afin de s’entraîner à la maison. Je me suis donc inscrite avec ma carte de bibliothèque (gratuitement) et quand le confinement a commencé, mon inscription avait été validée et j’avais donc toutes les ressources à la maison pour me mettre à l’espagnol. Comme quoi, parfois, c’est écrit….

Si vous habitez le Val de Marne, votre bibliothèque a peut-être souscrit au même programme que la mienne, qui vous permet d’accéder gratuitement à ces ressources payantes 🙂

Cela fait donc un mois que j’en fais entre 45 minutes et une heure tous les jours 🙂

Et en plus c’est pour la bonne cause: je recherche toutes mes illustrations annexes via le moteur de recherche solidaire Lilo. Résultat:des gouttes d’eau à reverser à des projets engagés !

Imaginer des projets en confinement

Mais évidemment, cet apprentissage de l’espagnol n’occupe pas toutes mes journées! Je me crée donc des voyages depuis mon canapé et des projets loufoques mais qui ont le mérite d’être très prenants!

Ainsi, je me suis lancée dans une journée Camping en Ecosse depuis mon jardin avec au programme: – un menu écossais

  • des lectures écossaises
  • des films et séries écossaises ou tournées en écosse (Outlander, The Worst Witch…)
  • du dessin

Nessie a décidé de camper avec moi …

Cela m’a également permis de cocher un autre point de ma Bucketlist: – plier seule une tente 2 secondes 🙂

En effet, ce n’est qu’après lavoir lancée (et donc ouverte) que je me suis rappelée que je ne savais pas la replier… Lorsque nous campons, c’est toujours Mr D qui s’en charge, car il a le coup de main! Cette fois pas le choix, et au bout d’une demie-heure j’y suis enfin parvenue :p 2 secondes pour l’ouvrir mais 30 minutes pour la replier: ce n’est pas un très bon ratio!

Cependant je prévois un prochain #Campimmobile dans le jardin et j’espère cette fois être plus efficace!

Cuisiner de bons petits plats confinés

Ce qui est bien avec Pinterest, c’est qu’on peut enregistrer plein de bonnes idées de cuisine à faire plus tard. Ce qui est embêtant, c’est que bien souvent, on n’y revient jamais 🙂

Réalisation du millionnaire: pâtisserie écossaise

Mais là encore, durant cette période, j’ai beeeaaaauuucoup de temps! Je me suis donc prévu environ 3 recettes par semaine (salées et sucrées)  ce qui me permet d’acheter en même temps tous les ingrédients nécessaires et de les répartir sur la semaine. Le fait que nous soyons 5 à la maison aide aussi: quand je suis seule, un gratin me dure 3- 4 jours alors que là il est mangé en une soirée 🙂 ça booste la créativité!

J’associe aussi mes recettes à mes envies de voyage du moment et à la saison!

Les crèmes caramel aux poires de ma copine Jeune et Affamée 🙂

Pour retrouver mes inspirations de recettes, c’est par ici!

Comment gérer le manque de sport?

C’était pour moi le grand point d’interrogation de ce mi-temps annualisé: comment compenser l’arrêt de mes 2 heures de zumba hebdomadaires et de mes trajets quotidiens en vélo?

En voyage c’était assez simple: je compensais par la marche et une séance de pilates de temps en temps. Je me suis également offert une journée de vélo à Sète.

En confinement, c’est plus compliqué, mais un autre des éléments de ma Bucketlist était: gagner en souplesse et en muscle. Je me suis donc mise au Yoga et  à la médiation, avec en plus, une séance de pilates quotidienne. De temps en temps, j’ajoute une séance de zumba ou 30 minutes de vélo d’appartement.

Et en plus Pâques est passé par là apportant son lot de chocolats! Ce n’est pas le moment de se relâcher 🙂

Comment gérer le manque de nature?

Heureusement, nous avons un jardin! Cela me permet de ne sortir de la maison que pour faire des courses. J’ai aussi fait du jogging une fois ce qui correspond à mon ratio habituel car je ne suis pas une grande fan de course à pieds…

Il y a des gens qui s’arrêtent devant chez nous pour les prendre en photos :p

Nous avons la chance que ce confinement intervienne au début du printemps… et que la météo soit de notre côté! Alors je médite dehors en me concentrant sur les bruits de la nature, je bouquine dans un transat en m’imbibant des rayons du soleil et surtout je traque la nature sous toutes ses formes! Un petit insecte qui court sur une branche, une fleur qui s’ouvre, un bourgeon qui s’épanouit… Nous avons également dans le jardin un nichoir installé par ma sœur après son stage de 3 mois pour observer les oiseaux en République Tchèque. Il est en ce moment occupé par un couple de mésanges et je vous avoue que l’on croise fort les doigts pour avoir des oisillons!

Nous avons jeté un œil dans le nid quand elles n’étaient pas là : elles l’ont entièrement réalisé en poils de Snoop (notre chien :p) Comme quoi la nature est bien faite: le confinement offre aux mésanges un matériau de choix pour construire leur nid!

 

Et vous, vous vous êtes lancés dans le quoi pour faire face à ce long confinement?

 

 

19 Comments

  1. argone

    c’est chouette d’apprendre une langue pendant le confinement, très bonne idée !!! l’espagnol c’était ma deuxième langue vivante à l’école, j’aimais bien !

    • travelingaddress

      Oui c’est un bon objectif 🙂 Moi j’avais appris l’allemand:) ça me fera une troisième langue :p

  2. Le Temps d'un Instant

    Hello ! Superbe idée de garder cette période sur le blog, moi je note sur du papier 😉
    La chance d’avoir pu avoir 2 mois de vacances ! Oui avez pu en profiter c’est génial ! Pour ma part, j’ai des cours en distanciel qui ne sont pas évident à gérer (en tant qu’etudiante) mais on fait au mieux.
    Très bel article !

    • travelingaddress

      Merci beaucoup! Oui j’imagine que ça ne doit pas être facile! Lorsque j’étais à la fac j’ai fait toute la partie FLE de ma licence en distanciel afin de pouvoir travailler la dernière année et il y avait du boulot!

  3. GirlsnNantes Eva

    coucou

    au début le rythme était horrible entre la prise de fonctions dans une nouvelle équipe et le travail des deux enfants à gérer puis là avec les vacances et le chomage partiel la déprime s’est installée avec le j ai rien envie de faire…
    on verra la semaine prochaine…

    • travelingaddress

      Mince ma pauvre! Ici la fin des vacances arrive, il va falloir reprendre le rythme. Mais je t’avoue que de mon côté, pas mal de familles ont demandé des petits travaux, lectures… pour les vacances car avec le confinement et la diminution des possibles, ils avaient besoin d’idées 🙂 Bon courage à toi!

  4. Mathilde

    Bravo pour ta motivation ! Sur ton exemple j’ai regardé le site internet de ma bibliothèque et j’ai accès à la méthode Assimil en ligne ! Je me suis dis que c’était le moment parfait pour reprendre l’allemand surtout que j’avais encore à l’idée que j’allais aller en Autriche début juin (ahahah quelle naiveté). J’ai du mal à tenir la motivation sur la durée, même si c’est qd meme plus facile car c’était ma première langue.
    sinon le télétravail m’occupe pas mal jusqu’à la semaine prochaine avec des vacances imposées. Pas mal de jeux en ligne avec des amis. C’est le sport et la nature qui me manque le plus (surtout le Parc de Sceaux !). clairement 1h de footing et 1km autour de chez moi c’est un peu léger. Je complète avec des vidéos de sport en ligne (merci youtube !) et avec le blog j’ai de quoi m’occuper. J’avais un peu de mal à lire ces derniers temps alors j’essaie de me déconnecter de l’actualité pour ne suivre que les grands titres et les discours du président (qui me perturbent bcp malgré le fait que je ne m’attends pas à ressortir de si tôt !)

    • travelingaddress

      Je te rassures, je pensais aussi pouvoir aller en Ecosse … C’est super que tu aies accès à Assimil! C’est bien comme méthode? Pour moi qui n’aime pas vraiment courir, c’est vrai que le Parc de sceaux me manque: courir sur le sentier forestier ou faire du vélo, c’était complètement différent des 1km autour de chez moi! Et la vraie nature (forêt, tranquillité)me manque beaucoup!

  5. lydietendances

    Il est vrai que c’est important de s’occuper. J’ai aussi des buckets listes et quand j’ai du temps je choisi un des objectifs de la liste !

    • travelingaddress

      C’est ça! Donc c’était le moment parfait pour s’y mettre!

  6. Laurane

    Félicitations pour l’espagnol 🙂 Il faut que je me motive à améliorer mon anglais pour ma part !
    Durant ce confinement j’arrive à faire mon sport quotidien (même si courir me manque !), être active sur le blog, profiter de mon chéri et je m’en passe.

    • travelingaddress

      Merci! C’était l’occasion de s’y mettre! Pour le sport j’ai été obligée de complètement réinventer ma pratique pour qu’elle s’adapte à l’intérieur 🙂

  7. Mallys

    Ola ! Bravo pour tous ces challenges. Et les cours d’espagnol sont si joliment illustrés. Je suis confinée au bureau jusqu’à 15h. Puis ensuite je termine les devoirs avec les enfants (primaire et collège, le planning est bien chargé), vient ensuite ma séance hebdomadaire de sport (abdos, cardio training avec l’application Nike Training). Nous habitons en centre ville, 4 terrasses afin de pouvoir profiter de l’air (pollué…) et un jardin partagé (les tulipes ont bien poussé). Les journées sont bien remplies. Bon mercredi ! Sinon je suis une adepte des Mooc (formations en ligne : code informatique….)

    • travelingaddress

      Merci beaucoup, ça m’aide à rester motivée 🙂 Le sport c’est vraiment important en ce moment c’est sûr! Je vais jeter un œil à ton app, ça peut servir 🙂 Quant aux MOOC, je n’en ai jamais entendu parler mais je vais regarder ça aussi!

  8. smilingaroundtheworld

    Bravo pour l’espagnol ! Je suis admirative ! Moi je m’étais pris un abonnement de 3 mois au cned en prévision de mon voyage en Colombie… qui est tombé à l’eau, et ma motivation aussi ! Il faut que je m’y remette !
    Adorables les mésanges dans le jardin. Courage pour la suite du confinement ! Bises. Aurélie.

    • travelingaddress

      Merci c’était le moment ou jamais! Je me dis qu’il y aura toujours un futur voyage où j’aurai besoin de parler espagnol 🙂 Les mésanges, c’est tellement mignon comme oiseau et ça a un joli chant aussi! Tout bénéf’! Bon courage à vous aussi!

  9. bbordasilvand

    Bonjour ! Ce confinement, finalement, ne change pas beaucoup nos habitudes, puisque nous sommes, mon mari et moi, retraités, que nous vivons en pleine campagne, et n’allions en ville (à Toulouse) que pour quelques concerts dans l’année (même pas un par mois). Mais j’avoue que, dans la tête, il y a quelque chose de “pas pareil” que d’habitude. Et dans la réalité aussi, un peu, puisque pour la marche (que je devrais faire quotidiennement, cause genou réparé) je suis obligée de surveiller l’heure et la distance. Finis les écarts dans le bois, les petits sentiers inconnus, pour être dans les clous côté horaire… quoi-que… le jour où je verrai des contrôleurs d’auto-autorisation en plein milieu des champs qui m’entourent 😉 … Bref, jamais je n’ai autant surveillé les champs alentour, les nouvelles floraisons, les feuillages naissants des arbres. Et je me dis que les “vrais” voyages reprendront un jour… Bon courage pour l’espagnol !

    • travelingaddress

      Bonjour ! Merci pour l’espagnol, je suis archi-motivée! C’est vrai que dans ces cas là c’est bien pratique d’habiter la campagne et de pouvoir profiter des merveilles de la nature! Ce confinement m’aura au moins confortée dans l’opinion que je tiens à avoir un jardin quand j’achèterai enfin quelque chose 🙂 C’est vrai que c’est moins spontané puisqu’il faut sans cesse vérifier les heures et emporter autorisation et papiers d’identité mais j’avoue que je me sentirai plus détendue à la campagne 🙂 Bon courage pour ce second mois!

Laissez-moi un petit message pour me dire que vous êtes passé :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2020 Travelingaddress

Theme by Anders NorenUp ↑