Biketrip #4 : La Véloscénie de Massy à Versailles

Me voici de retour sur une thématique qui m’est chère: le vélo! Pour ce nouveau Biketrip, j’ai choisi de tester un itinéraire cyclable proche de chez moi et pour une excellente raison : Mr D n’était pas avec moi! Je vous emmène donc en région parisienne à la découverte de la Véloscénie, qui relie Paris au Mont Saint Michel (un clin d’œil à notre deuxième Biketrip qui nous avait emmené sur les côtes bretonnes puis normandes, en passant par le célèbre Mont Saint Michel!)

Cette fois, pas de TER, pas d’Intercité, pas de TGV (hé oui, toute seule je ne suis pas assez costaud pour monter mon vélo dans le wagon!), ce sera un départ tout doux en RER 🙂

Cette étape, comme les suivantes, tient en une journée. Une journée à vélo certes, mais aussi une journée de découvertes et de visites ! A vos marques, prêts, pédalez!

Première étape: De Massy à Jouy-en-Josas à vélo

Départ sur la Véloscénie: Gare de Massy TGV.

S’y rendre: RER B jusqu’à Massy Palaiseau.

Cette partie de l’itinéraire n’est pas la plus agréable car, souvent, la route est partagée avec les voitures. Ce ne sont pas de grosses routes, mais à Massy, il y a souvent des embouteillages le matin! Les gens sont stressés et ils conduisent souvent n’importe comment!

J’ai trouvé cette partie de l’itinéraire un peu dangereuse et à ne pas recommander à des familles. Ou alors, il aurait fallu partir plus tard (vers 10-11h) pour éviter le flot des travailleurs…

Néanmoins, il y a tout de même quelques coins sympas, notamment au niveau de Vauboyen. Suivre cette route à vélo vous permet de passer tranquillement de la ville à la campagne en quelques coups de pédales. J’avoue que j’ai beaucoup aimé voir les immeubles devenir des maisons, et les maisons disparaître peu à peu pour laisser place aux champs .

A noter: Il est possible de sauter toute cette partie de l’itinéraire cyclable en changeant de RER à Massy Palaiseau pour prendre la ligne C et d’arriver ainsi directement à l’étape 2.

Deuxième étape: Découvrir Jouy-en-Josas à vélo

Etant partie tôt, j’arrive également assez tôt à Jouy-en-Josas. Trop tôt pour manger, malgré mon pique-nique qui me fait déjà de l’œil :p

Mais l’idée de ce Biketrip de la Véloscénie, c’est aussi de parcourir l’île de France à vélo en découvrant des endroits que je ne connais pas. Et si proche soit Jouy-en-Josas, je n’y ai jamais mis les pieds!

Mais s’il y a bien une chose que je connais de la ville car elle rayonne en dehors de ses frontières, c’est la fameuse Toile de Jouy!

Hé oui, de l’itinéraire cyclable en île-de-France à la toile de Jouy, il n’y a qu’un coup de pédale! 🙂 Et figurez-vous qu’il y a également un musée!

Le musée de la Toile de Jouy

Il est installé dans le Château de l’Églantine qui, en lui-même, vaut déjà le détour. Le parfait mélange du moderne et de l’ancien!

Le musée est désert quand j’y arrive à part un groupe de personnes âgées qui ont déjà fini la visite et commencent à s’attabler. (Le musée ne fait pas restaurant, il devait s’agir d’un événement spécial.) Il est également en pleine métamorphose lorsque j’y entre puisque je viens pile le jour où l’ancienne expo cède sa place à la nouvelle.

Ce musée m’a fait penser au Musée des tissus et étoffes à Lyon 🙂

Balade à vélo dans Jouy-en-Josas

Suite à la visite je fais demi-tour et reprend la route pour rejoindre un petit chemin que j’avais repéré à l’aller: Le chemin du Pré Bourgeois. Ce chemin longe la Bièvre et mène à un très grand parc avec des maisons magnifiques en fond.  Le départ de l’itinéraire se fait à pied pour ne pas abîmer les berges de la Bièvre, mais bien vite, on peut remonter en selle dans les allées du parc.

Ce ne sera pas mon cas puisque c’est là que j’ai décidé de pique-niquer 🙂 On ne peut pas repousser indéfiniment l’appel du sandwich!

Je me rends compte que j’aurai pu directement descendre du Musée de la Toile de Jouy dans le parc en passant par le Chemin de la Vallée. Tant pis, la balade était chouette et je ressors par là de toute façon!

 

Troisième étape: de Jouy-en-Josas à Versailles à vélo

La Véloscénie pour aller jusqu’à Versailles est bucolique et passe par de petites rues. C’est la partie la plus physique du trajet car il y a plusieurs montées et c’est également la moins bien balisée.

Jusqu’à présent,  je n’avais eu aucun problème pour m’orienter. Les panneaux étaient disposés suffisamment souvent pour que je les suive sans  m’inquiéter. Mais en approchant de Versailles, cela devient plus compliqué.

Je finis quand même par rallier le château en passant par les petites routes. Connaissant la ville, je reconnais la route en y entrant et me guide seule jusque chez Louis. ( Oui, dans la Team #enfranceaussi, nous sommes familiers: pas de nom de famille ou de titre 😉 pas de chichi entre nous !)

Escale à Versailles sur la Véloscénie

Versailles vaut aussi son pesant de cacahuètes. Immanquable bien sûr, son château! (et la queue qui va avec!) A voir également, les superbes jardins, parfaits pour un pique-nique champêtre! D’ailleurs, je vous en parle avec une partie de l’équipe #enfranceaussi sur le webzine 🙂

Mon coup de cœur va clairement au Hameau de la Reine, qui semble tout droit sorti de la campagne. Il y a également un délicieux glacier bio que vous aurez peut être la chance de dénicher dans l’une des allées du parc…

Dans Versailles-ville, vous pourrez également faire étape au Potager du roi qui vaut lui aussi le détour. Hé oui, Louis est très présent ici!

Le Hameau de la Reine

Si vous n’êtes pas très royauté, le Marché de Versailles, la Mairie et même la Gare attirent l’œil par leur beauté ou leur richesse.

A Versailles, on mange très bien (mais ce n’est en général pas donné!) Je vous conseille donc, en plus de mon petit glacier bio, une bonne adresse gourmande en plein cœur de la ville:

-> Boulangerie Bigot : 38 et 69 rue du Maréchal Foch, Versailles

Que vous cherchiez un bon sandwich pour casser la croûte sur une des pelouses du château, une pâtisserie pour le goûter ou tout simplement une baguette pour le repas du soir, là-bas, tout est bon! Mon coup de cœur va aux macarons qui ne sont pas trop sucrés (et le choix était difficile car j’aime beaucoup le sucré :p)

La preuve que j’ai raison: les Versaillais la plébiscitent aussi, si bien qu’une deuxième boutique a ouvert récemment. Deux fois plus de raisons de tester cet établissement donc!

Enfin, autant vous dire qu’après avoir pédalé une bonne partie de la journée et marché l’autre partie, j’avais grand faim! (oui je parle comme le Grand Méchant Loup, c’est parce que j’ai recommencé à travailler en maternelle :p J’ai le droit!)

épingle pinterest

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à l’épingler 🙂

Voilà pour cette première journée francilienne le long de la Véloscénie. J’espère qu’elle vous aura plu et donné envie de ressortir les vélos. L’automne est arrivé mais ne m’empêchera pas de rouler lorsque la météo est clémente, surtout aussi près de la maison 🙂 Après tout, Voyager à vélo, ce n’est pas forcément partir super loin et traverser 10 pays sur une période de 6 mois. A plus petite échelle, on peut l’organiser facilement proche de chez soi et prendre du plaisir à découvrir les environs en mode Slow Travel.

Vous en pensez quoi?

10 Comments

  1. Je ne savais même pas qu’il y avait ça a Paris ! Ça doit être top de voyager en vélo, mais pour la part j’ai peur des voitures et comme tu dis il y a des endroits dangereux alors pas sûre que je tenterai l’expérience. Du moins pas toute seule :/

    • travelingaddress

      12 octobre 2019 at 10 h 47 min

      Oui malheureusement les voitures ne respectent pas bien les cyclistes. Pourtant s’il y avait plus de cyclistes et moins de voitures il y aurait aussi moins de pollution 🙂

  2. Je pense que cela aurait été mieux de descendre à la gare de Massy Verrières pour commencer ton itinéraire. Je n’ai pas fait l’itinéraire en entier, mais il m’arrive parfois de faire la coulée verte au départ et de bifurquer sur la Vallée de la Bièvre et ainsi tu évites la gare de Massy Pal qui est une horreur et tu restes tout le temps en piste cyclable(on a déjà fait la traversée de la gare sur un périple Saint-Rémy – Bourg la Reine et on ne refera pas car effectivement c’est le bazar – et même le dimanche !!). du coup ca me donne envie d’aller plus loin (je n’ai jamais été jusqu’à Jouy en Josas!! je me suis à chaque fois arrêter à Bièvre)

    • travelingaddress

      10 octobre 2019 at 21 h 21 min

      Oui c’est ce que je me suis dit après mais comme le tracé passait par Massy Palaiseau, je me suis dit que j’allais tenter 🙂 Je ne recommande pas 🙂 Mais Jouy en Josas c’est très chouette!

  3. oh tu m’as fait replonger dans mes années Parisiennes 🙂
    J adore la petite ville de Jouy qui est très agréable à vivre et Versailles est sublime !
    c est chouette ta virée à vélo bravo

    • travelingaddress

      8 octobre 2019 at 17 h 45 min

      Merci! Oui il y a plein de choses à voir autour de Paris (et c’est aussi plus simple de faire du vélo en dehors, sans se faire renverser 🙂

  4. Je ne fais jamais de vélo, mais par contre, pour m’être souvent baladée à Versailles, je confirme : cette ville est superbe. de la sortie de la gare au château, en passant par le centre et les petites rues :).
    On attend la suite du biketrip alors 🙂

  5. Hello
    Peut être que le circuit serait moins dangereux le week -end ? C’est vrai que Massy en semaine, avec toute al circulation, ce n’est pas simple pour les vélos. En tout cas, ça permet une belle promenade .
    Bises

    • travelingaddress

      5 octobre 2019 at 8 h 12 min

      Coucou, Oui mais le weekend, le problème c’est Versailles 🙂 Déjà qu’en semaine il y a une queue de dingue alors le weekend …Mais c’est sûr qu’il y aurait moins de circulation à Massy le dimanche matin 🙂

Laissez-moi un petit message pour me dire que vous êtes passé :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Travelingaddress

Theme by Anders NorenUp ↑