Paris chic: l’élégance et le raffinement de la ville Lumière

Le chic parisien, tout un programme! Mais au fait, d’où nous vient cette réputation? Difficile à savoir car à Paris, histoire et chic se mêlent à travers les siècles: des Salons aux Maisons de haute couture, des façades griffées aux tenues élégantes, des multiples lieux où élégance et richesse s’expriment derrière de lourds rideaux rouges… On ne sait plus très bien où cela commence et où cela finit.

Récemment, j’ai eu l’occasion de visiter deux lieux qui pour moi participent au charme et à la réputation chic de Paris. Se glisser dans les souliers vernis des mondains, le temps d’une soirée ou d’un après-midi… Toucher du doigt le rêve… et l’apprécier à sa juste valeur du fait de sa rareté!

J’aime beaucoup ce genre d’expérience, même si elles se font rares (et d’ailleurs, je vous avais parlé ici des Tea Time de Princesse que l’on peut déguster à Paris). J’espère que cela vous plaît aussi car aujourd’hui, nous partons en immersion dans le Paris 5 étoiles!

Un lieu mythique du Paris chic: le Moulin Rouge

Chic malgré la grève…

Fin décembre, en pleine période de grève, j’assistais à un show au Moulin Rouge. Une plongée dans un univers étoilé et joyeux, bien loin des considérations très terre à terre qui régnaient au dehors!

(Pour m’y rendre il a d’ailleurs fallu que je parte 5 heures avant afin de pouvoir bénéficier du dernier RER qui m’a lâchée dans Paris, mais pas à la bonne station, et que je marche encore 45 minutes pour rejoindre Pigalle. Heureusement le retour a été moins éprouvant: à 1h30 du matin les Noctiliens passaient et il était finalement plus facile de rallier Paris et la banlieue entre minuit et 5 heures du matin qu’entre 19h et minuit!)

J’avais toujours rêvé d’aller au Moulin Rouge et je réalisais une fois sur place que ce n’était même pas particulièrement pour le spectacle. Ce qui me fascinait, c’était l’histoire mythique de ce cabaret, l’ambiance de la salle rouge et or, le halo glamour et chic qui enrobait cet endroit. Nous avons d’ailleurs tous reçu un message nous prévenant qu’il y avait un certain standing de rigueur pour entrer au Moulin Rouge.

J’ai eu droit à mon shooting photo devant l’affiche car je suis arrivée tôt et le vigile était triste pour moi que je sois venue seule 🙂 Apparemment au Moulin Rouge on vient au moins à 2 🙂

Bien sûr, me récriai-je, ils nous prennent vraiment pour des **** ! Robe longue, escarpins, j’étais encore loin des milliardaires russes et chinois en tenues de créateur et chaussures griffées! Et pourtant devant moi, une femme en baskets et casquette à Mimile se frayait un chemin jusqu’à sa table. Lorsqu’elle ouvrit la bouche, mes pires craintes se confirmèrent: ce n’était pas une étrangère ignorant l’étiquette du lieu mais bien une française visiblement fan de son propre style… Horreur, malheur, pire qu’une tâche de confiture sur une robe de mariée! A ce moment-là, le chic parisien en a pris un sacré coup !

J’ai alors réalisé que je réagissait comme une aristocrate de sang observant ces bourgeois bouseux et nouveaux riches qui avaient maintenant les moyens de se payer le spectacle, sans en avoir la classe… Je me suis dit qu’on était en 2019 et que tout le monde avait le droit d’aller au spectacle et ai chassé l’aristocrate courroucée… Mais quand même… on n’a pas inventé les vêtements du dimanche pour rien! C’est quand même une soirée d’exception …

Et vous, vous êtes plutôt tenue de soirée pour ce genre d’événement ou “je viens comme je suis”?

L’ambiance d’un grand cabaret

La salle était luxueuse et raffinée à souhait, un petit cocon de charme en plein Pigalle! Ma formule n’incluait pas le dîner, mais le champagne oui (et une demi-bouteille juste pour moi, c’est très classe mais c’est beaucoup trop!) Heureusement javais aussi apporté de l’eau car il faisait très chaud dans la salle! Et boire du champagne quand on a déjà chaud, ça n’aide pas vraiment!

(Et puis quand même j’ai une bonne heure de bus pour rentrer ensuite donc 1/2 bouteille sans rien manger ça ne me paraît pas très recommandé …)

Je ne vais pas vous parler du spectacle car une partie de la magie réside dans la surprise, mais sachez que j’ai assisté au Spectacle Féerie, sans dîner. (Le spectacle a commencé à 23h30, j’avais dîné avant!) Emportée dans un brouillard de plumes,  de costumes étincelants et de performances de haute voltige, je n’ai pas vu le temps passer! Mille et une nuit, cirque, pirates: le Moulin se prête à toutes les ambiances! Et même si quelques chansons étaient un peu kitsch, j’en suis ressortie des étoiles dans les yeux!

J’ai quand même bien ri aussi (pas du tout à cause du spectacle d’ailleurs!): lors de cette soirée, une bonne partie du public était étrangère. Face à moi, un couple d’américains, à Paris pour la première fois. Ils étaient clairement en plein dans ce halo chic et glamour qui entoure la ville lumière et le Moulin Rouge était une étape obligée. Mais lorsque les danseuses sont entrées sur scène, j’ai vu le visage de mon voisin se décomposer: il n’avait pas réalisé que les danseuses seraient si peu vêtues!

-Hé mais elle  avait plus de vêtements quand même Nicole Kidman non? …. Euh, ça va être comme ça tout le spectacle?

Donc visiblement la réputation du Moulin Rouge a aisément traversé l’Atlantique, par contre, un des éléments clés du spectacle est resté bloqué entre deux mers… Pas sûre que le monsieur se charge de faire passer l’information … :p

Le coût de ce rêve: 115 euros sans dîner, 190 euros avec dîner. Pas à la portée de toutes les bourses, mais parfois je me dis que c’est mieux: cela permet de l’ériger au rang de moment d’exception et de déguster la soirée au rythme des bulles de champagne…

-> Le Moulin-Rouge, 82, boulevard de Clichy, à Paris (XVIIIe).

Paris chic: Quoi de plus chic que l’Opéra?

La lyre enchantée

L’Opéra Garnier et moi, c’est une histoire de rendez-vous manqués. Plusieurs fois, j’ai failli y aller et plusieurs fois un événement s’est interposé, repoussant la visite… Pourtant, l’envie restait intacte, je dirai même qu’elle se renforçait de ces reports.
Alors lorsque l’occasion s’est représentée, je l’ai saisie sans hésiter ; une visite guidée en plus, ça promettait d’être passionnant!

Au départ, l’organisation n’était pas au top : ma visite guidée commençait après la fermeture au public mais nous étions nombreux dans ce cas, parqués près des caisses en attendant que nos guides arrivent. Ambiance enclos de vaches mais en mieux habillés :p

Bon après la vue en vaut la chandelle, non?

Heureusement, mon guide est arrivé rapidement et nous avons pu partir à la découverte de ce lieu mythique du Paris chic…
Dès la porte, mise en ambiance: voici l’entrée du roi ( qui pouvait venir directement de son palais), l’entrée des abonnés, celles des artistes,… La décoration aussi change: du bas peu ouvragé ( monde réel) vers le haut couvert de dorures et de marbre ( monde imaginé).
Pour construire son opéra, Charles Garnier et Napoléon III ont choisi la pierre; il faut dire que de nombreux opéras en bois ( choisi pour sa bonne restitution du son) avaient brûlé… Napo ne voulait pas que son opéra suive le même chemin…

Pour le plafond, c’est Chagall qui s’y collera avec des références à tous les grands opéras et ballets: Giselle, le Lac des cygnes, l’Oiseau de feu, la Flûte enchantée…

En fait, ce nouveau plafond recouvre le plafond d’époque, beaucoup plus classique. L’ancien a d’ailleurs été préservé en dessous et on pourrait le revoir un jour (personnellement j’adore celui de Chagall :p)

Partout des lyres ornent les murs, les lampes, les rampes d’escalier, signe de la fonction première du lieu.  Aujourd’hui , la salle accueille particulièrement des ballets car l’acoustique y est moins bonne qu’à Bastille pour les opéras, mais à l’époque c’était The place to be (and to be seen!) En effet, on remarque dans l’opéra des sièges sans visibilité (!) ce qui signifie qu’assis là, on ne voit pas la scène, par contre, on est tout à fait visible du reste du public. Vous voyez où était l’enjeu à l’époque…

The Phantom of the Opera

Mais mon anecdote préférée c’est celle du fantôme de l’Opéra; romanesque à souhait et mystérieuse par dessus le marché! Saviez-vous que l’eau coulait sous l’Opéra?

Suite à cette légende, on comprend que nous n’avons visité qu’une fraction infime de ce grand opéra et qu’il y a encore des milliers de choses à y découvrir… Personnellement j’adore ce type de lieux chargé de mystère et d’Histoire… Après une nuit à la Grande Galerie de l’évolution, je mettrais bien une nuit à l’Opéra Garnier dans mon top 3 des visites insolites à faire la nuit 🙂 Y a plus qu’à l’inventer 🙂

Vu l’espace entre les sièges, je peux vous dire que les grandes dames aux robes opulentes ne s’asseyaient pas là!

Visiter le Paris chic sans prise de tête

Le site musement m’a invitée à tester ces deux sorties que j’ai choisies parmi le grand panel de réservations proposées à Paris. Il permet de réserver en une fois toutes les sorties que l’on désire faire lorsque l’on visite une grande ville, sans avoir à changer de site à chaque fois.

Par exemple pour Paris, vous pourrez réserver la Tour Eiffel, le Louvre, le musée d’Orsay, la Tour Montparnasse, Versailles, Disneyland (en banlieue) … Les billets sont coupe-file et arrivent directement par mail avec QR Code (pas besoin de les imprimer). Mais le site ne fonctionne pas que pour Paris, il propose des attractions dans un tas de villes à travers le monde!

Quelques unes des destinations proposées..

Pratique donc pour éviter de perdre du temps!

->Réserver sa soirée au Moulin Rouge, c’est par là!

-> Réserver sa visite privée de l’Opéra Garnier c’est ici!

J’avoue qu’en général, je préfère réserver tout sur place afin d’être plus flexible. Mais par exemple pour le cas de New York où nous sommes partis en famille, nous avions réservé pas mal d’attractions à l’avance (pour être sûr d’avoir de la place et pour pouvoir voir ce que l’on voulait, car en groupe, c’est plus compliqué si on doit se mettre d’accord tous les matins…) Il faut aussi prendre en compte le fait que certaines sorties se réservent des mois à l’avance donc ce la laisse moins de place à la spontanéité: Studios Harry Potter, Tour Eiffel, Studio Ghibli …

   ***

 

J’espère que vous avez aimé cette plongée dans le Paris chic et glamour! De mon côté, cela m’a donné envie d’économiser pour pouvoir réserver une place pour Giselle à l’Opéra Garnier (dès que le ministre aura retiré sa réforme des retraites qui nous gâche la vie et le futur et que l’opéra pourra rouvrir!)

Et vous, vous aimez faire ce genre de sorties d’exception de temps en temps? Quel est le lieu qui porte pour vous toute cette réputation de glamour et de rêve (à Paris ou ailleurs?)

10 Comments

  1. Pour l’amour du voyage

    J’ai bien aimé ton article, surtout que je suis une grande amoureuse de la ville de Paris. Je trouve que c’est une ville unique, où il y a toujours de belles découvertes à faire. Et oui Paris est une ville chic et élégante, je suis bien d’accord. Pour ma part, l’occasion ne s’est pas encore présentée pour assister à un spectacle au moulin rouge par contre j’ai visité l’opéra Garnier. Déjà j’aime beaucoup le bâtiment même de l’extérieur et la visite m’a laissé un agréable souvenir. Mais comme j’étais ado, je ne connaissais pas Chagall à l’époque, j’aimerais revoir son oeuvre avec mes yeux d’adulte et de fan de l’artiste pour mieux l’apprécier

    • travelingaddress

      Comme je te comprends! J’y suis déjà allée deux fois et j’ai l’impression de découvrir de nouvelles choses à chaque fois! Le regard s’aiguise et, le temps passant, on se concentre sur des choses différentes 🙂

  2. tiphanya

    Le Moulin Rouge est quand même en endroit hors du temps. Et les “performers” (je ne sais quelle serait le terme le plus exacts) sont absolument incroyables, c’est vraiment un spectacle de grande qualité.
    Pour l’opéra je l’ai visité sans guide et c’était déjà bien éblouissant de dorure. Mais je n’aime pas le plafond Chagall, je n’aime pas le côté crayon de couleurs au milieu du velours rouge et des dorures. Par contre j’y retournerai avec plaisir pour assister à un spectacle, même si avec le temps je préfère de plus en plus les salles modernes qui laissent de la place pour les genoux.

    • travelingaddress

      Oui je confirme c’est un peu aussi mon problème avec cette salle (le manque de place), ça me rend un peu claustrophobe d’être ainsi coincée entre les gens! Les performers du moulin rouge, c’est ce que j’ai préféré: je ne m’y attendais pas du tout et c’était une magnifique surprise!

  3. Ingrid / Grass for Pillow

    J’ai honte, j’ai vécu 4 ans à Paris et n’ai jamais visité l’opéra … sans faute la prochaine fois !
    J’aurais aussi cité le musée Jacquemart André et son resto de folie, le musée le plus glamour à mes yeux !

    • travelingaddress

      Je n’y suis encore jamais allée!! (mais je l’ai repéré et j’espère bien réussir à y entraîner des copines bientôt!)

  4. GirlsnNantes Eva

    oh mon dieu les grèves c est la galère !
    on vient à Paris en amoureux en avril alors je note tout
    bises

    • travelingaddress

      D’ici là, j’espère que les grèves seront finies!

  5. Enora - Les Géonautrices

    Intéressant ton article ! Je ne connais pas du tout ces lieux que tu as visité à Paris (je connais très mal Paris à vrai dire ^^’). Je découvre par la même occasion le site musement, je me le note.

    • travelingaddress

      C’est un site très pratique quand on est pressé ou que l’on veut voir un maximum de choses dans une ville très dense (et dans le genre dense, Paris est pas mal :p )

Laissez-moi un petit message pour me dire que vous êtes passé :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2020 Travelingaddress

Theme by Anders NorenUp ↑