4 musées gratuits à Londres

A Londres, la vie est globalement assez chère ( nourriture, logement….) et prendra donc une bonne part de votre budget (youpi, le pound est plutôt bas en ce moment!). Mais les attractions ne le sont pas moins, parfois même plus qu’à Paris. Voilà pourquoi j’ai décidé de vous parler de celles qui n’entailleront pas votre budget (c’est toujours bon à prendre): voici donc 4 musées gratuits à Londres!
En effet, un bon équilibre entre activités gratuites et payantes permettra de se faire plaisir sans faire hurler votre banquier 🙂
D’ailleurs, en parlant de lui, n’oubliez pas de le prévenir de votre départ à l’étranger (d’autant plus si vous partez seul). Ce serait ballot de se faire bloquer sa carte bleue dès le départ! (ça m’est arrivée aux USA où je vais pourtant tous les ans, au bout de la 5ème année; heureusement que la carte de T. fonctionnait sinon on aurait été bien embêtés! Et bien sûr, c’était un dimanche…) Depuis, je me déplace avant chaque voyage pour être bien sûre qu’ils ont eu l’info 🙂

Mais revenons à nos moutons: aujourd’hui, ce sont les musées gratuits à Londres qui sont à l’honneur!  Des musées où il faudra absolument s’arrêter lors de votre visite de la capitale 🙂

La Tate Modern

On commence en plein centre-ville avec une des deux galeries Tate.  C’est l’ un des musées d’art moderne de la ville, situé dans Bankside, en bord de Tamise. Pour y accéder, suivez simplement la promenade Queen’s Walk en bordure du fleuve et elle vous y mènera directement. Le musée a été aménagé dans une ancienne centrale électrique et, dès l’entrée, on en ressent le passé industriel. Au rez de chaussée, des balançoires géantes ont été installées ( on peut s’y balancer!). Puis on monte dans les étages pour se perdre dans un labyrinthe de salles présentant des œuvres dans tous les styles et pour tous les goûts. Il y avait même un Monet!
Par une passerelle on peut accéder au deuxième bâtiment qui monte, lui, jusqu’au dixième étage. De là, on a une vue superbe sur la Tamise et sur le reste de la ville. Les bâtiments autour sont apparemment des immeubles d’habitation, mais c’est un peu difficile à croire vu ce qu’on en voit depuis la Tour. En fait, jusqu’à ce que je lise un panneau m’invitant à ne pas prendre en photos les appartements privés, je pensais avoir en visuel des immeubles de bureaux. Meubles design, pas un truc qui traîne, on se demande si quelqu’un y habite vraiment … Je n’ai pas pris de photos par respect mais j’aimerai votre avis là-dessus si vous aussi vous êtes montés au sommet de la Tate.
Pour y monter, je vous conseille d’abord de prendre l’ascenseur de droite jusqu’au 0 puis de reprendre celui de gauche jusqu’au 10. En effet, au quatrième, l’ascenseur est toujours déjà plein donc on peut attendre longtemps… (c’est ce que j’ai fait jusqu’à la mise en place de la stratégie susmentionnée…)
L’entrée est gratuite ( seule les expositions permanentes sont payantes). Des boîtes à dons sont néanmoins dispersées dans le musée pour le soutenir.
 

La National Gallery

La National Gallery donne sur Trafalgar Square et la colonne de l’amiral Nelson. Elle se situe sur la rive opposée de la Tamise par rapport à la Tate Modern.
Plus de 2000 tableaux de grands maîtres s’y côtoient, en plus des expositions temporaires. En ce moment, le musée présente plusieurs œuvres de Degas et la prochaine exposition devrait être consacrée à Monet!!! (oui, j’aime Monet!!)  J’étais un peu déçue de louper l’exposition dédiée à mon peintre préféré, mais j’ai été vite consolée car le musée possède plusieurs autres tableaux du peintre impressionniste dont un pont de Giverny 🙂

Les Ambassadeurs

J’ai eu aussi le plaisir de retrouver des œuvres étudiées en histoire de l’art lorsque j’étais à l’école et que je n’avais encore jamais vues en vrai: les Ambassadeurs, les tournesols de Van Gogh… Beaucoup d’œuvres sont également encadrées dans des cadres sublimes: décorés, ciselés, peints… Je sais que l’on est censé admirer les peintures mais il y a des fois où j’étais plus en admiration devant le cadre …
Enfin, comme au musée du Louvre, j’ai beaucoup aimé le fait que l’endroit lui-même ait une histoire. Les plafonds en particuliers sont superbes, de même que certains murs tendus de tissu.
On peut aisément s’y perdre et y passer un bon moment car les salles communiquent entre elles de tous les côtés (j’ai mis un moment avant de retrouver la sortie…).
Informations pratiques: le musée ouvre à 10h. Il est gratuit mais comme pour la Tate, les donations sont appréciées. Des  audio guides et des visites guidées sont disponibles mais payants. Je vous recommande de venir 15 minutes avant l’ouverture car il y a déjà la queue à ce moment-là mais comme il n’y a encore personne à l’intérieur, elle avance vite ! Plus tard, vous risquez d’attendre beaucoup plus longtemps et le musée sera beaucoup plus plein.

Le Muséum d’histoire naturelle

Il me faisait de l’œil depuis longtemps mais je n’y étais encore jamais allée car il n’est pas en centre- ville. Ce voyage a été le bon: j’ai pris le bus 14 à  Picadilly direction South Kensington. C’est un véritable groupement de musées que l’on retrouve à cet endroit puisque le Muséum est voisin du musée des Sciences et du Albert and Victoria Muséum.
Arrivée sur place, je ne regrette déjà pas mon choix: le bâtiment est superbe, on dirait un château. A l’intérieur, on est accueilli par un squelette de baleine géant dans un espace qui me fait penser à la Grande Galerie de l’évolution. Même le plafond est peint d’un décor choisi: des plantes aux vertus médicinales ou économiques. Le long des escaliers, on retrouve de nombreux animaux gravés dans la pierre.
Là par contre, même à l’ouverture, le bâtiment est déjà rempli de familles (hé oui, les enfants se lèvent tôt :p)
 
🐲 Coup de cœur: le musée présente un squelette de Stégosaure, le plus complet au monde, découvert en 2003 aux USA.
Informations pratiques: Musée gratuit mais donations appréciées. Ouverture à 10h. Comme pour la National Gallery, je recommande d’y aller à l’ouverture si vous ne voulez pas attendre des heures (ou peut-être hors vacances scolaires mais attention aux vacances anglaises qui ne sont pas synchronisées avec les nôtres).
J’ai eu un coup de cœur pour la présentation des collections du Muséum de Genève que ce musée n’a pas réussi à dépasser, mais rien que pour le bâtiment extraordinaire, cela vaut le coup d’y aller !

Le Science Muséum

Placé  juste à côté du Muséum d’histoire naturelle, j’en ai profité pour faire un combo des deux. Malgré le fait que je partais avec cette envie de visiter absolument le Muséum  (c’était mon must-do du voyage), je lui ai finalement préféré le Musée des Sciences.  J’ai trouvé ce musée beaucoup plus interactif que le Musée d’histoire naturelle car il y avait de nombreux jeux, expériences à mener, et ce, à tout âge. Le visiteur peut  prendre en photo son iris, voir les effets du vieillissement, rajeunissement, voir les informations qu’il pourrait donner pour un portrait-robot (pas facile du tout!)… On pouvait également opérer une ville avec un budget en réduisant ses émissions de CO2 sur 30 ans. C’était très intéressant! (Grâce à moi, la ville a réduit ses émissions de CO2 et il nous restait du budget, mais que faire de tous ces extras? 🙂 )
Moralité: Laissez les rennes de la ville à une maîtresse, ça filera droit :p
Un autre bon point est qu’il y avait beaucoup moins de monde, mais le bâtiment n’était pas aussi incroyable que son voisin. On ne peut pas tout avoir! Des deux, j’ai préféré ce musée et j’aurai sans doute pu y passer plus de temps s’il y avait eu plus d’endroits où s’asseoir. En effet, toutes les activités se font debout et après avoir traversé les 2 musées en long en large et en travers, je me serai bien assise un peu.
J’ai finalement trouvé mon bonheur au dernier étage avec un café aménagé spécialement pour l’exposition sur l’Inde et servant des plats typiques de là-bas. Ouf!
Informations pratiques: musée gratuit mais donations appréciées.
🐑 Coup de cœur: on retrouve Tracy, un mouton transgénique dans l’une des vitrines. Personnellement, je n’avais jamais entendu parler que de Dolly, donc surprise!

Le mot de la fin

Tous les musées présentés ci-dessus sont gratuits à la visite. J’ai néanmoins décidé de laisser un peu de sous dans chaque car c’est important pour moi qu’ils le restent afin que l’art, la culture restent accessibles à tous! :p
 Hé oui, il faut bien payer le personnel, l’entretien du lieu, la réfection des œuvres… Les musées gratuits à Londres ne restent donc gratuits que grâce aux dons effectués. Si l’idée vous plaît et que vous le pouvez, soutenez-les donc dans cette démarche!
Bonne visite!
Pour finir une petite devinette offerte par la nouvelle expo du musée d’histoire naturelle: Quelle est la différence entre venin et poison ?
Si c’est du venin et que tu es mordu tu meurs. 
Si c’est du poison et que tu as mordu dedans, tu meurs.
J’espère que cet article vous a plu, et pour poursuivre votre visite de Londres pourquoi ne pas visiter Londres avec un greeter?

6 Comments

  1. Je trouve qu’il y a tellement de musées gratuits passionnants à Londres que je ne crois pas avoir fait un seul payant. Bon d’un autre côté j’ai visité plusieurs fois le British Museum et le museum d’histoire naturel, le bâtiment est tellement beau. Par contre je n’ai jamais eu de soucis avec la foule…
    Pour le musée des sciences, il vient juste d’atterrir sur notre wish-list car il paraît qu’il y a une superbe section sur la conquête de l’espace avec des objets en provenance des USA. Alors qu’à Milan nous n’avons vu quasiment que des objets russes. Et puis ils ont aussi un fragment de lune (oui ça vire à l’obsession chez nous en ce moment, on va être incollable sur le sujet).
    Au fait, ils ont aussi des trucs funs pour inciter aux dons ? à Manchester (et peut-être Cardiff, j’ai un doute), les boîtes à don sont bizarres ou funs. La pièce tourne, emprunte un labyrinthe, entre dans la bouche d’un dinosaure, etc. Du coup on a pas mal donné dans ces musées là … (âme d’enfant un jour…)

    • travelingaddress

      21 mars 2018 at 7 h 20 min

      Oui tout à fait, la section espace est très chouette! Il y a quelques boîtes à dons rigolotes oui mais beaucoup de normales. J’aime bien l’idée cependant !

  2. J’aime beaucoup les trois premiers musées dont tu parles. Le dernier, le Science Museum, je ne le connais pas mais tu me donnes bien envie d’y aller lors d’un prochain séjour à Londres. De toute façon Londres fait partie de ces villes où tu peux retourner 100 fois en y découvrant toujours quelque chose de nouveau…

  3. merci pr cet article
    le jr où j irais à Londres je saurais
    bon c n est pas encore pr 2018
    oui honte à moi j n ai jamais traversé la Manche

    • travelingaddress

      11 mars 2018 at 18 h 44 min

      Ah oui, il va falloir passer de l’autre côté toi qui a été jusqu’au Brésil! Quant à moi, il faut vraiment que j’aille en Ecosse et en Irlande. Dublin l’an prochain? Belfast? Trop de possibilités!! ^^

Laissez-moi un petit message pour me dire que vous êtes passé :)

© 2018 Travelingaddress

Theme by Anders NorenUp ↑