[Paris] Océans en voie d’illumination

Pour le mois de décembre, le thème du rendez-vous #Enfranceaussi était “Lumières”. J’avais tout prévu: illuminations à Paris, marchés de noël et d’autres surprises … Et puis il y a eu la grève et plus aucun moyen de se rendre à Paris hors heure de pointe; j’ai donc renoncé à participer au rendez-vous.

Finalement, j’ai réussi à aller à Paris fin décembre pour l’exposition Océans en Voie d’illumination au Jardin des Plantes Alors j’ai décidé qu’il n’est jamais trop tard pour participer, après tout, le mois de décembre n’est pas encore terminé !

Océans en voie d’illumination, qu’est-ce que c’est?

Une plongée dans les profondeurs marines

Il s’agit d’un festival de lumières organisé à l’intérieur du Jardin des Plantes et de la Ménagerie. Les entrées se font à partir de 18h et le jardin ferme à 23h. On entre sous une arche majestueuse, circule au milieu des coraux et algues des profondeurs. On croise des crabes animés, des bernard l’Hermite,  pénètre dans la gueule du grand Requin Blanc,  et apprend une multitude de choses sur la vie dans les profondeurs.

J’avais été voir l’exposition Espèces en voie d’illumination l’an dernier (sur les espèces en voie de disparition) et j’avais adoré. Il n’était pas question de manquer celle-ci!

Pour ce nouveau festival des lumières, le visiteur plonge d’abord dans les mers chaudes du globe, à la rencontre de leurs habitants, avant d’arriver aux eaux plus froides des océans des pôles. La vie y est bien différente!

Je découvre les poissons-ogres et les crevettes-mantes dont je n’avais jamais entendu parler. Je retrouve l’orque, le grand requin blanc, le crabe ou encore les superbes tortues!

Un nouveau focus sur le réchauffement climatique

Le thème a changé par rapport à l’an dernier mais pas l’engagement. En effet, cette nouvelle exposition met une fois encore l’accent sur les problèmes posés par le réchauffement climatique, portés par ses structures lumineuses.

Les flamants roses nous parlent de l’urbanisation des zones humides qui fait disparaître la vase dans laquelle il trouve sa nourriture. L’ours polaire nous évoque la disparition de son habitat et de son territoire de chasse. D’ailleurs à ce sujet, j’avais appris beaucoup sur les problèmes de reproduction des ours polaires dûs à la diminution de leur territoire au Canada.

Dans les abysses, on croise les méduses et tout un tas d’espèces d’algues, de coraux, du krill … également mis à mal par le réchauffement de l’eau, le changement des courants…

Océans en voie d’illumination VS Espèces en voie d’illumination

Les -:

  • J’ai préféré Espèces en voie d’illumination car le thème choisi était un thème fort. Difficile de passer après ça! J’ai aussi eu l’impression qu’il y avait moins de structures illuminées cette année même si c’était toujours aussi magnifique.
  • J’ai également regretté de voir des animaux un peu hors thèmes: ours polaires, flamants roses, pélicans … J’aurai préféré voir plus de mammifères marins ( dauphins, phoques, otaries, baleine …)

  • Les prix ont augmenté et le nombre de réductions baissé. L’an dernier, j’avais pu bénéficier d’une réduction grâce à mon pass enseignant (réduction que j’ai en général pour le zoo et le musée du jardin des plantes). Mais cette année, elle a été supprimée. Je trouve ça radin de leur part et plus le temps passe, moins j’ai envie d’aller là-bas avec ma classe: déjà le zoo ne m’offrait la gratuité qu’en cas de contrat déjà signé (or moi, j’ai besoin de me rendre sur place, de prendre des notes et de voir si tout est bien adapté avant de signer). J’avais donc renoncé et choisi Vincennes où je pouvais me rendre sans payer afin d’étudier les possibilités de visite avec ma classe…

Attention gérants du Jardin des Plantes: pour nous enseignants, ce n’est déjà pas facile d’aller à Paris avec nos élèves à cause du Plan Vigipirate, si vous nous mettez des bâtons dans les roues, ça ne nous encouragera pas à venir!

  • Les enfants qui touchaient les structures. J’ai quand même entendu un: “tu peux me prendre en photo avec la tête à l’intérieur de la gueule du poisson (et les mains dessus)” Réponse du parent: “Non, il y a trop de lumière! “

What about “Non, tu n’es pas censé toucher les illuminations?” Et pourtant il y avait pas mal de panneaux ….

  • Comme l’an dernier, j’ai trouvé que ça manquait de panneaux explicatifs. En plus certains avaient pris l’eau et on ne pouvait plus les lire entièrement… dommage!

Les +:

Mais il n’y avais pas que des points négatifs; beaucoup d’améliorations sont à noter.

  • L’an dernier, j’avais fait la queue or du jardin pendant une heure, bien que j’ai déjà mon billet car les billets avaient été créés en dépit du bon sens et tout le monde avait la même heure de départ. Cette année, les départs se faisaient toutes les demie-heures avec une heure bien écrite sur le billet. A la clé: une très courte file d’attente dehors (le temps de contrôler les sacs) et beaucoup moins de monde à l’intérieur. C’était beaucoup plus agréable!

  • Un foodcourt avait été installé avec tables, chaises, frites bio, crêpes, gaufres, tartiflette ou encore crêpes chinoises. C’était original et de bonne qualité; pas donné, mais sans être non plus outrageusement cher… J’ai trouvé l’idée sympa!
  • La boutique était restée ouverte et vendait des objets directement en lien avec l’exposition. Je me dis que pour des gens venus à Paris en tant que touristes, ça peut faire de jolis souvenirs…

Détails pratiques:

Tarifs d’Océans en Voie d’illumination: 15 euros, plein tarif, 12 euros tarif réduit et 48 euros forfait tribu (2 adultes, 2 enfants de moins de 13 ans).

Entrée: 2 place Valhubert, Paris 5e

Billets à réserver en ligne à l’avance sur le site du jardin des plantes.

Prévoir des vêtements chauds voire un parapluie car la totalité de la visite se fait en extérieur.

-> Mon avis: Cette exposition c’est littéralement la mise en lumière (haha ) du fragile écosystème qui régit nos océans et qu’un tout petit degré de plus pourrait enrayer irrémédiablement… Aujourd’hui, ces poissons, ces plantes existent, nous pouvons les côtoyer. Protégeons-les afin qu’elles n’appartiennent pas bientôt à une nouvelle exposition: Espèces disparues illuminées…

épingle pinterest

si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à l’épingler 🙂

N’hésitez pas aussi si ce thème vous plaît à aller lire les articles des autres participants:

18 Comments

  1. coucou

    c’est vraiment joli et magique mais j avoue que sans réductions c’est pas possible pour nous car on est en famille
    bises

  2. c’est magnifique toutes ces decos et ces lumières !

  3. Une belle exposition tout en lumière qui me rappelle la Fête des Lumières (gratuit) à Lyon. C’est beau et féerique. Le thème de l’environnement est plus que d’actualité et revient souvent sur le devant de la scène. Il y a une véritable prise de conscience écologique et environnementale. Merci pour cette belle immersion.

    • travelingaddress

      31 décembre 2019 at 10 h 19 min

      C’est vrai que j’aimerais aussi beaucoup aller à la Fête des lumières à Lyon, ça a l’air magnifique! Le problème de la gratuité pour moi, c’est qu’il y a souvent du monde et je ne supporte pas la foule 🙂 Je trouve ça bien que les deux existent 🙂 Et peut-être que si les festivals de lumières se développent ailleurs, il y aura moins de monde à Lyon et je pourrais alors en profiter 🙂

  4. J’adore ces illuminations c’est magnifique, surtout la nuit 😉

  5. Merci pour ce joli reportage ! J’avais entrapercu celle de l’année dernière (à travers les grilles lol), et j’avais été effrayée par la foule à la sécurité puis dans les allées… ce qui ne m’a pas donné envie d’y aller cette année. Mais tu me donnes bien envie de tester l’année prochaine si c’était mieux organisé !

  6. C’est un spectacle merveilleux ! Si j’étais encore sur Paris, je l’aurais sûrement visité… Superbe ! 🙂

  7. Cela a l’air sympa ! Pareil avec les grèves j’ai pas eu beaucoup de motivation pour aller à Paris le week end mais finalement maintenant que je me suis mise au vélo, j’envisage plus sérieusement à me bouger (surtout que j’ai l’impression que c’est pas parti pour s’arranger rapidement).
    Je n’avais pas pu la première exposition, on m’avait dit qu’il y avait beaucoup trop de monde. Peut-être que là aussi il y a moins de monde à cause des grèves, j’ai l’impression que ca démotive pas mal de monde (j’ai pu voir que les restos sont assez vides le soir notamment).

    • travelingaddress

      27 décembre 2019 at 16 h 12 min

      Oui je pense qu’il y avait moins de monde mais à mon avis, c’est aussi parce qu’ils ont limité les tickets 🙂

  8. superbes ! cela valait le coup !

Laissez-moi un petit message pour me dire que vous êtes passé :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2020 Travelingaddress

Theme by Anders NorenUp ↑