Nous avons profité du week-end pour partir dans la région de Beaune et visiter les hospices, l’attraction du coin.

Construits en 1443, les hospices ont été bâtis dans le but de soigner les gens qui n’avaient pas le sou à une époque où la guerre et la famine sévissaient.

Nicolas Rolin et sa femme dotent les hospices d’une rente annuelle devant permettre de les faire fonctionner, mais les dépenses vont dépasser les prévisions.

Actuellement, on peut visiter l’Hotel Dieu où sont reconstituées les salles où l’on accueillait les patients. C’est donc de cette partie que je vais vous parler.Pourquoi visiter les hospices de Beaune-

Tout d’abord, dehors: le toit, refait récemment, était magnifique sous le soleil de ce début d’été. Un audioguide gratuit et un plan permettent la visite des différentes salles et bâtiments et donne des explications même sur le toit et la façade.

IMG_1608IMG_1610

J’ai particulièrement apprécié la visite, véritable plongée dans le temps. Il n’était pas difficile pour le visiteur d’imaginer les malades allongés dans les lits en enfilade,  une infirmière passant pour prodiguer les soins.

IMG_1611

Il y a également une chapelle, une pièce pour les patients payants, une cuisine…

Tout est très bien pensé dans l’ameublement qui a été restauré et ma seule déception va à la boutique qui casse complètement cette plongée dans le temps avec son style résolument moderne et ses murs blancs et nus. J’aurai voulu une boutique à la Harry Potter, qui prolonge le mythe sous des poutres apparentes et un sol d’époque. Mais bon…

A part cette déception sur la fin, je recommande vivement cette visite à qui veut découvrir un morceau d’histoire française de manière originale.

Nous avons également eu la chance de nous trouver à Beaune un jour de marché (Samedi) et y avons trouvé dans les rues pavées le supplément d’âme qui manquait à la partie mercantile de la visite.

Il existe encore de nos jours un centre hospitalier à Beaune qui a pris ses quartiers dans de nouveaux bâtiments en  2015.