Voyager en train avec un bébé
Voyager en train avec un bébé

Voyager en train avec un bébé

Voyager en train avec un bébé est un des meilleurs moyens que j’ai trouvé pour voyager avec Baby D. C’est rapide, pas trop cher et il y a une liberté de mouvement. Cependant il  vaut quand même mieux être préparé afin d’occuper bébé et de ne pas passer un mauvais moment!

Gérer l’installation rapidement

C’est le plus dur quand on veut voyager en train avec un bébé.

Le problème principal à l’entrée dans le train c’est de tout caler rapidement sans gêner les autres et sans mettre à l’épreuve la patience de bébé. Un exercice d’équilibriste! D’autant que les autres sont parfois bien égoïstes….

En général je monte en dernier afin de pouvoir profiter de la plateforme entre deux wagons pour plier tranquillement ma poussette sans bloquer tout le monde. Malgré cela, il y a toujours des gens qui, après être rentrés, réalisent qu’ils ne sont pas dans le bon wagon, qu’il faut qu’ils aillent de toute urgence aux toilettes/au wagon bar/voir quelqu’un dans un autre wagon… Globalement, cela se passe bien et je sépare la poussette du cosy pour la plier. Tout ce qui est en dessous de la poussette est déjà dans un grand sac que je peux ranger facilement au-dessus de ma tête ou sous le cosy. Ranger les roues est facile mais il me faut parfois faire un peu de réorganisation car beaucoup de voyageurs ne maîtrisent pas bien le tétris: oui on peut poser 2 petites valises  l’une sur l’autre et, encore mieux, les ranger au-dessus de sa tête. La poussette, elle, ne rentre pas!

Je cale le cosy face au siège pendant que je range les roues, il est ainsi bloqué par le siège de devant ou la tablette du milieu.

Nous voilà installés et prêts pour le voyage!

Avant l’arrivée, même chose mais à l’envers: je me lève 10 minutes avant, je remonte la poussette dans l’entrée et je remets les sacs. Puis je clipse le cosy juste avant l’arrivée.

Prévoir de répondre aux besoins naturels de bébé

Manger, boire et être changé.

J’ai allaité Baby D jusqu’à ses 7 mois donc c’était assez pratique pour le train. J’emmenais juste un grand paréo pour le couvrir et me couvrir ce qui m’évitait 1) d’exposer ma poitrine à des inconnus qui ne m’avaient rien demandé et n’avaient pas à avoir accès à mon intimité et 2) à Baby D de rester concentré car dans le train il y a plein de choses à regarder et, à ce rythme-là, la tétée peut durer longtemps!

Après ses 7 mois, nous emmenions biberon et lait en poudre dans le préparateur à dosettes Béaba. Nous prenions aussi une gourde d’eau pour lui pour remplir les biberons. Enfin, après que Mr D ait fait brûler notre chauffe-biberon dès la première utilisation, je me suis tournée vers le Bib expresso de la marque Béaba également, chaudement recommandé. C’est en effet une révolution et nous emmenons la partie haute dans le train ce qui nous permet d’avoir de l’eau à la bonne température pour le biberon (à condition de trouver une prise!)

J’ai eu la bonne surprise en prenant un Ouigo de remarquer que l’espace change était équipé d’un chauffe-biberon mural, ce qui n’était pas le cas du TGV…  Il y a encore du boulot sur l’accessibilité des TGV! Bravo Ouigo!

Depuis qu’il mange de la nourriture solide, j’ai également un pot salé et une compote avec moi + la cuillère.

Evidemment, nous emportons des couches, et un nécessaire de change ainsi qu’un tapis à langer pour poser sur le tapis à langer disponible dans les toilettes ou l’espace change. C’est plus propre!

Quand bébé dort dans le train

Depuis tout petit Baby D prend le train et il adore ça! Il adore regarder les autres voyageurs et le paysage qui défile et il s’endort facilement, bercé par le bruit de fond et le mouvement. Mais pour qu’il dorme bien, il faut aussi un peu d’organisation!

Nous lui achetons toujours sa propre place (même si jusqu’à 3 ans il peut voyager gratuitement sur les genoux). Jusqu’à présent nous avons payé pour lui entre 8 et 9 euros, un prix dérisoire pour qu’il s’endorme et que tout le monde ait un moment de pause. (Surtout quand on sait que Peluche paie, lui, la moitié du prix du billet, et sans avoir de place en plus! ) Lui acheter une place nous permet d’y poser le cosy dans lequel il dort entre 1 h et 2h par voyage. Nous plaçons le cosy face au siège et non face aux gens, ainsi il est retenu par le siège devant ou la tablette en cas de carré  et encore une fois, il n’est pas distrait dans son endormissement par tous les autres stimuli. Il aura le temps d’observer lorsqu’il se réveillera!

Quand nous voyageons avec Peluche, il profite de l’espace sous le siège de Baby D et a enfin la place pour laquelle il a payé.

Prendre le cosy permet de faire dormir bébé dans le train mais est aussi essentiel lorsque nous sortons du train et que quelqu’un vient nous chercher en voiture!

Prévoir des activités pour le train

Baby D est encore tout petit mais cela ne l’empêche pas de s’ennuyer si on ne lui propose rien! Comme dit précédemment, il aime regarder les gens et notamment nos voisins. Mais quand cela ne suffit pas, nous partons marcher dans les allées du train. Il adore quand nous croisons des familles avec d’autres bébés ou des enfants et rend les rencontres très faciles. Ainsi nous avons croisé une famille avec des jumeaux de 2 ans et un plus grand de 5 ans. Ils lui ont chacun montré leur magazine acheté pour le voyage, avant de faire des bulles de savon pour le distraire dans le TER. « Hé regarde, c’est ma peluche de Petit ours brun! Et ça c’est une figurine ours du père noël! Moi j’ai pris des coloriages et une histoire aussi! »

Voyager en train avec un bébé, ça ne s’improvise pas! Je lui prévois un hochet à agiter sur la table à langer (en bois ou plastique pour pouvoir facilement le nettoyer), des jouets à mordre…

Baby D adore les livres j’en emporte donc quelques uns à lui avec des choses à soulever, à toucher, à gratter et, comme cette famille, je lui achète un magazine à chaque voyage. Là c’est plus pour moi que pour lui: j’aime bien Popi et Picoti mais au bout d’un moment j’en ai marre de relire les mêmes!

Voilà mes petites astuces de train qui m’ont permises d’emmener Baby D au moins 5 fois en train (aller et retour) depuis ses 3 mois, c’est à dire une fois par mois. ça se passe toujours bien avec nos voisins car il reste calme et leur fait de grands sourires. Le seul truc pénible c’est de devoir toujours entrer la dernière et prévoir de sortir 10 minutes avant l’arrêt afin de remonter tout mon barda.  Au passage, si vous êtes tout seul avec un sac ou une valise: non, vous n’avez pas besoin de sortir du wagon 10 minutes avant pour squatter devant la porte et sortir le premier. Si vous sortez en deuxième, cela ne changera rien du tout et ça vous évitera de bloquer les gens qui eux, ont effectivement besoin de plus de temps pour se préparer: familles, colonies de vacances, personnes accompagnant une personne à mobilité réduite … Parfois Baby D  se lasse et exprime son mécontentement, mais rien qui ne se règle pas avec un biberon ou une petite balade dans le wagon. C’est un bébé, il faut donc beaucoup s’occuper de lui mais on est en général récompensés par une moitié de voyage tranquille où il se repose… et nous aussi!

Et vous, vous emmenez bébé dans le train?

 

 

 

4 commentaires

  1. Coucou !
    On a beaucoup pris le train nous aussi depuis la naissance de notre fiston et c’est vrai que c’est un moyen de transport que nous apprécions bien car on peut bouger (et on a un bébé qui ne reste pas trop dans son cosy une fois qu’il est réveillé). C’est effectivement une petite organisation mais ca se fait bien ! J’ai juste une stratégie différente de la tienne pour l’installation : on monte en premier histoire d’avoir de la place pour la poussette (sinon c’est mort), et tant pis si on blosque un peu les gens, au final c’est très rapide. Par contre on laisse sortir tout le monde avant nous à l’arrivée, comme ça on a de l’espace et de la tranquillité pour re-ranger les affaires.
    Voilà pour notre expérience 🙂
    Aurélie.

    1. travelingaddress

      Coucou, oui au départ de Paris je fais çaa car les trains ont généralement de l’avance. Mais cela ne fonctionne que si ton train est départ et terminus là où tu es. Au retour, ça n’est souvent pas le cas et donc il y a peu de temps pour monter. Et en plus sur 5 voyages, j’en ai fait trois seule avec bébé du coup c’est quand même assez long, donc pour éviter que le wagon entier me déteste avant même le départ, je passe en dernier :p Moi non plus il ne reste pas trop dans son cosy une fois réveillé sauf si la poussette roule, il est trop curieux maintenant!

    1. travelingaddress

      Pour nous la voiture est trop polluante donc nous n’en avons pas. Nous n’en avons pas la nécessité pour aller travailler donc nous repoussons au maximum le moment de l’acheter. Et au final, à 4 c’est souvent moins cher et plus rapide de prendre le train. Mais c’est vrai que la région parisienne est très bien désservie.

Laissez-moi un petit message pour me dire que vous êtes passé :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Twitter968
Follow by Email
%d blogueurs aiment cette page :