Jusqu’à présent, nous avions eu de la chance dans notre périple tchèque.  Nous visitions Prague au printemps, mais entre 21 et 24 degrés avec un grand soleil (le rêve!)  Mais comme pour nous rappeler que nous sommes bien au mois d’avril, les nuages se sont invités à la fête. La pluie est arrivée aussi  et pour ma dernière journée sur place, il a fait tout gris et humide.A tel point d’ailleurs, qu’on a ressorti les bonnets!

Comme il n’était pas question de rester à l’appartement pour la dernière journée, nous en avons pris notre parti. Au programme, journée visites! Vu le beau temps, on ne l’avait pas encore fait. Ça tombait plutôt bien finalement (mes chaussures en toiles n’approuvent pas, elles préféraient le beau temps …) :p  Alors qu’est-ce qu’on fait à Prague quand il pleut?

  1. On visite des lieux de culte:

Revenue d’Olomouc le matin, j’ai visité la synagogue voisine de la Gare centrale (Synagogue de Jérusalem) pour 80 couronnes. Avec le recul, j’ai bien fait: elle était très belle et celles du quartier juif n’étaient visitables qu’avec le billet « quartier juif » (jusqu’à 500 couronnes quand même). La seule qui se visitait à part, la Synagogue Vieille Nouvelle, en valait 140. On a remis la visite du quartier juif à une autre fois.

Pour ne pas faire de jaloux, j’ai aussi visité quelques églises: Notre Dame de Tyn et l’église St Nicolas.

2. On profite de Pâques:

Tout ça m’a menée sur la place centrale de Prague avec ses petites échoppes façon marché de noël dans un moment d’éclaircie. Vite, vite, je me suis élevée de quelques mètres grâce aux installations spéciales de Pâques pour avoir une vue d’ensemble. Puis, comme tous les touristes, j’ai été voir à l’heure pile le carillon de l’horloge astronomique et ses petits apôtres.

3. On fait des visites culturelles:

Nous voulions visiter le Klementinum avec la bibliothèque nationale, mais il était malheureusement fermé pour travaux… On s’est donc rabattues sur la visite de la mairie (salles, caves et tour) pour 220 couronnes. Beaucoup d’explications intéressantes (en anglais) jalonnent la montée au sommet. La vue est imprenable sur la place et permet de mieux voir les bâtiments imposants qui l’entourent, à 360°.

Des salles de l’hôtel de ville, nous n’avons pu voir que la chapelle car se déroulait alors une petite sauterie privée à laquelle nous n’étions pas invitées… Puis nous avons suivi la visite guidée à travers les caves et les anciennes prisons. J’ai personnellement beaucoup aimé cette visite et ai bien apprécié le fait que, pour une fois, tous nos interlocuteurs parlaient à la fois très bien anglais et français. Ils ont été très intéressants et de bons conseils.

4. On fait un tour au musée:

Pour terminer la journée, nous avons fait escale au musée du communisme (qui bizarrement est placé juste à côté d’un casino…: en haut des marche à gauche, le musée, à droite, le casino … ironie quand tu nous tiens!)

L’entrée coûte 190 couronnes et l’espace est restreint, mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont utilisé au maximum le moindre centimètre carré. Panneaux informatifs, objets, statues, petit film: tout y est pour nous replonger dans l’ambiance de l’époque. A la fois informatif et émouvant, ce musée est, à mon avis, un endroit à ne pas manquer. Et le plus: les commentaires sont traduits en français: ça repose un peu de tous l’anglais que l’on a lu et entendu dans la journée!

5. On en profite pour boire un verre avec les copains blogueurs qui sont à Prague :

ça tombe bien, c’était l’anniversaire de Dim le Routard!

Si vous avez aimé cette visite de Prague sous la pluie, n’hésitez pas à lire nos propositions pour Prague au printemps, par beau temps 🙂 D’autres visites à conseiller par temps de pluie?

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager 🙂Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest